Deux ministres allemands en Afrique : Une première pour l′Allemagne | Afrique | DW | 07.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Deux ministres allemands en Afrique : Une première pour l'Allemagne

Guido Westerwelle, le ministre des affaires étrangères et Dirk Niebel, le ministre de la Coopération entreprennent ensemble un voyage en Afrique qui va les conduire en Tanzanie, en Afrique du sud et à Djibouti

default

Guido Westerwelle, le ministre des affaires étrangères et Dirk Niebel, le ministre de la Coopération

Deux ministres qui appartiennent tous les deux au parti libéral. Et c'est ce parti précisément qui avant les dernières élections législatives réclamait la suppression pure et simple du ministère de la coopération. Pour les libéraux la revendication est aujourd'hui enterrée. Comme le souligne Dirk Niebel, la concertation s'est nettement améliorée

Dirk Niebel

Dirk Niebel

"Il n'est pas acceptable qu'un ministre des affaires étrangères se rende le lundi dans une capitale, puis le ministre de la coopération le jeudi, et qu'ils émettent des signaux différents. Mais maintenant que nous avons une démarche unique dans notre politique extérieure, l'existence de deux ministères dans le domaine de la coopération internationale est bien sûr plus efficace."

Pas de concurrence donc, mais une politique commune - voilà ce que ce voyage en duo entend démontrer. Et il est certain qu'une plus grande cohérence ne fera pas de mal à une politique africaine de l'Allemagne trop longtemps éclatée en une multitude de départements s'ignorant les uns les autres. Un nouveau concept pour l'Afrique est donc en train de voir le jour. Berlin entend désormais fixer des priorités en fonction des valeurs et des intérêts de la politique étrangère allemande. La députée libérale Marina Schuster est parmi les initiateurs de ce concept pour l'Afrique. Elle est persuadée qu'il sert à la fois les intérêts de l'Allemagne et des Africains:

Bundesentwicklungsminister Niebel im Kongo Afrika

Dirk Niebel à Goma en RDC en janvier 2010

"Nous avons tout à fait des intérêts communs si je pense au changement climatique et à la biodiversité.. Il est dans l'intérêt de l'Allemagne de développer les énergies renouvelables. Il est dans notre intérêt commun de ne pas en rester à la lutte contre la piraterie en Afrique de l'est mais d'empêcher aussi l'effondrement d'Etats. Cela entraine de nouveaux risques pour la sécurité, non seulement en Afrique. Il est dans notre intérêt que les jeunes talents africains soient formés et employés en Afrique. C'est une aide pour le continent.

Ces intérêts et ces priorités de la politique allemande avec l'Afrique vont être le fil rouge du voyage des deux ministres. En Tanzanie tout d'abord, un partenaire fiable de l'Allemagne. En Afrique du sud ensuite, le principal partenaire africain de l'économie allemande. A Djibouti enfin, où la marine allemande est présente depuis 2001 dans le cadre de l'opération Liberté immuable.

Auteurs : Ute Schaeffer / Marie-Ange Pioerron

Edition : Kossivi Tiassou