Destitution de Donald Trump : John Bolton enfonce le clou | Vu d′Allemagne | DW | 28.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Destitution de Donald Trump : John Bolton enfonce le clou

Le procès pour destitution de Donald Trump se poursuit aux Etats-Unis. Les dernières révélations de son ancien conseiller à la Sécurité viennent porter un coup dur à la défense du président américain.

Dans son prochain livre à paraitre, dont un extrait a été publié par le New-York Times, John Bolton révèle que le président américain lui a dit ne pas vouloir débloquer l'aide militaire destinée à l'Ukraine, sans une enquête sur les activités en Ukraine du fils de Joe Biden, le candidat démocrate à l'investiture présidentielle.

Cela pourrait donc faire de Bolton la figure la plus importante dans la procédure de mise en accusation en cours contre le président Trump, soutient la Süddeutsche Zeitung.

En réalité, les écrits de Bolton ne sont pas une surprise. Les preuves apportées au cours du procès suggèrent depuis longtemps une pression de Donald Trump sur l’Etat ukrainien.

Mais, souligne le quotidien de Munich,  avec Bolton, c’est la première fois qu’un membre du cercle rapproché de Donald Trump, qui était là tous les jours à la Maison Blanche pendant l’affaire ukrainienne, fait une telle déclaration.

"Ce que cet homme a à dire à ce sujet devrait, dans des circonstances normales, obliger les républicains du Sénat à le convoquer et à l'entendre", d'autant plus que John Bolton a déjà fait savoir qu'il est prêt à faire une telle apparition, conclut la Süddeutsche Zeitung.

De son côté, la Franfurter Allgemeine Zeitung décrit un président qui depuis le début du procès ne fait que mentir. 

L'aide militaire à l'Ukraine a été versée plus tôt que prévu, a indiqué le président américain - le contraire a été prouvé. Donald Trump a affirmé que les démocrates n’ont jamais demandé à entendre John Bolton, mais cela a été réfuté.  

"C’est donc sans surprise que le président américain a encore démenti les propos de son ancien conseiller à la Sécurité", renchérit le quotidien de Francfort.

Toutefois, l’axe principal de la stratégie du président américain se trouve ailleurs : "Donald Trump veut confirmer ses partisans dans leur idée qu’il est un travailleur qui ne se laisse pas ébranler par des règles et comportements étrangers et que les démocrates sont les ennemis des Etats-Unis."

Coronavirus : un cas en Allemagne 

La propagation du coronavirus qui a déjà fait plus de 100 morts en Chine, a aussi été commenté dans la presse. La Mitteldeutsche Zeitung se montre optimiste quant à lutte contre ce virus car, écrit-le journal, "le monde n'a jamais été aussi bien préparé à la propagation des agents pathogènes à l'échelle mondiale qu'aujourd'hui." Et d’ajouter : "Le nouveau coronavirus a été découvert pour la première fois peu avant le début de l'année. Il a été possible de développer un test en très peu de temps. La prochaine étape serait un vaccin."

Quant à la première confirmation d'un Allemand contaminé, les Stuttgarter Nachrichten appellent à ne pas paniquer, les autorités sanitaires et les médecins allemands maîtrisant, selon le quotidien, la situation. 

"Néanmoins, avertit le journal de Stuttgart, la plus grande vigilance reste de mise car jusqu'à présent, personne ne peut dire avec certitude à quel point le coronavirus est dangereux. En particulier, les probabilités et les périodes de transmission ne sont pas encore claires."

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !