De plus en plus de Tunisiens nostalgiques de l′Etat fort | International | DW | 12.01.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

De plus en plus de Tunisiens nostalgiques de l'Etat fort

Alors que plus de 600 personnes ont été arrêtées depuis lundi, une étude pointe la tentation qui existe en Tunise de retourner vers un Etat fort.

Écouter l'audio 02:02
Now live
02:02 min

"La Tunise devrait consolider ses institutions" - (Michael Ayari)

En Tunisie, plus de 600 personnes ont été arrêtées depuis lundi en marge de manifestations conduites contre la vie chère. Pour résoudre le problème de la dette extérieure, le pouvoir a annoncé de nouveaux impôts et une hausse de la TVA. Des mesures qui mécontentent la population qui dénonce par ailleurs la faiblesse du pouvoir. Presque sept ans après la révolution, de plus en plus de Tunisiens évoquent leur nostalgie du passé, celle d'un Etat providence beaucoup plus présent.

Face à cela, l'organisation de prévention des conflits, l'nternational Crisis Group (ICG), affirme que la tentation existe en Tunisie de retourner vers un Etat fort. Un constat expliqué dans un rapport. "Beaucoup de jeunes sont sans perspectives, mais il y a aussi un réel mouvement politique derrière les manifestations", explique Michael Ayari, l'auteur de ce rapport. "À l'approche des élections municipales, les gens sentent les règlements de compte politiques, ils ont un peu l'impression que les politiques ne cherchent que leur intérêt personnel", explique-t-il. 

Nostalgie du passé

Face à la dégradation des services publics, International Crisis Group, constate une "nostalgie du passé". "Les gens aimeraient retourner en arrière", estime Michael Ayari. Il faut pour lui que les gouvernants "entrent dans une démarche pro-active", pour créer davantage de richesses et redonner espoir aux Tunisiens. 

Vous pouvez écouter l'interview en intégralité en cliquant sur l'image ci-dessus. 

 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !