Davos : un sommet placé sous le signe du climat | Vu d′Allemagne | DW | 21.01.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Davos : un sommet placé sous le signe du climat

Le forum économique mondial qui s’est ouvert ce mardi 21 janvier à Davos, en Suisse, intéresse une bonne partie de la presse allemande.

L'élite économique et politique du globe, réunie dans la douillette station de ski des Grisons (Suisse) au premier jour du 50e Forum économique mondial (WEF).

L'élite économique et politique du globe s'est réunie en Suisse au premier jour du 50e Forum économique mondial (WEF).

L’accent du sommet de Davos est mis cette année sur le climat. Critique, Der Tagesspiegel indique que plus de 1000 avions et hélicoptères ont atterri pour amener les puissants de la politique et des affaires en Suisse. "Ils veulent améliorer la situation climatique en la détruisant", s’indigne le journal. 

Au-delà de cet aspect, le journal s’interroge également sur la capacité du capitalisme à aller de pair avec le climat.  

Sans répondre par l’affirmative, le Tagespiegel note cependant la pression qui pèse sur les entreprises en raison de leurs activités nuisibles pour le climat. Le journal en veut pour preuve la pression subie par la société Siemens qui doit fournir des équipements de signalisation pour une ligne ferroviaire en Australie. Ligne ferroviaire qui servira à transporter le charbon de la plus grande mine du monde.

La Süddeutsche Zeitung s’est penchée sur le discours tenu par l’activiste suédoise Greta Thunberg, à l'initiative des "Fridays for Future". 

La jeune Suédoise Greta Thunberg est invitée de marque à Davos cette année.

La jeune Suédoise Greta Thunberg est invitée de marque à Davos cette année

Selon cette dernière, "pratiquement rien" n'a été réalisé en matière de protection du climat au cours des 18 derniers mois.

"Pratiquement rien", c’est un peu trop pessimiste, juge le quotidien de Munich, car "des dizaines de pays signataires de l'Accord de Paris se sont engagés à devenir neutres en carbone d'ici 2050 et l'UE progresse dans le cadre du Green Deal pour atteindre un objectif climatique plus strict pour 2030". La Süddeutsche Zeitung qui poursuit : "C’est trop peu, trop tard, oui. Mais ce n’est pas pas "rien" non plus - heureusement."

De son côté, la Frankfurter Allgemeine Zeitung est  frappée par la partie du forum traitant de "l'aspect humain des risques mondiaux". Le journal de Francfort note qu’il y est mentionné que le  "monde est de plus en plus effrayant, malheureux et solitaire", avec une augmentation dramatique des "expériences négatives". Et le plus grave, poursuit le quotidien, c’est la grande part que joue la politique dans cet état du monde. 

 

Vers des journées continues dans les écoles primaires allemandes 

Autre sujet dans la presse : le débat en Allemagne sur la journée continue pour les écoles du primaire. Alors que la plupart des écoliers ne vont à l'école que le matin, en Allemagne.

La Tageszeitung se fait l’écho d’une étude commanditée par le ministère allemand de la Famille qui montre que les journées continuent conduisent à l’augmentation de l’employabilité des femmes. 

"Selon l'Institut allemand de recherche économique, rapporte la taz, cela se traduira par une augmentation de 40 000 à 100 000 emplois à temps plein, ce qui à son tour augmentera à la fois les recettes fiscales et les cotisations à la sécurité sociale."

La Reutlinger General-Anzeiger note cependant qu’il va falloir débourser jusqu‘à 7 milliards d’euros pour agrandir les locaux des écoles en vue de la journée continue. 

La Straubinger Tagblatt prévient, pour sa part, qu’il serait insensé que les dépenses se concentrent uniquement autour de la sécurité des enfants. "Elles doivent aussi chercher à accroître l'égalité des chances", lance le journal pour conclure. 
 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !