Dîner diplomatique à Bruxelles | International | DW | 22.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Dîner diplomatique à Bruxelles

Tzipi Livni, la ministre israélienne des Affaires étrangères, et ses homologues européens ont discuté mercredi de la situation à Gaza. La priorité des 27 était d'obtenir la réouverture des points de passage.

default

Tzipi Livni lors de la conférence de presse qui a suivi le dîner


Comme prévu, les Européens ont fait pression sur Tzpi Livni pour la levée du blocus de Gaza. Comme l'a expliqué la commissaire aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, le plus urgent est de pouvoir livrer de la nourriture, de l'eau et des médicaments aux Gazaouis. Sur ce point, l'Union européenne a obtenu des assurances de la part de la ministre israélienne : "Les points de passage seront ouverts pour laisser entrer l'aide humanitaire, c'est en accord avec nos valeurs, a t-elle déclaré . Nous travaillons avec la communauté internationale et les organisations internationales afin d'aider à répondre aux besoins humanitaires dans la bande de Gaza".


Pour convaincre Israël, Bruxelles propose de réactiver sa mission d'observation, notamment au point de passage avec l'Egypte, à Rafah, pour empêcher la contrebande d'armes. Le tout, afin de favoriser au plus vite la reconstruction de Gaza. Mais selon le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, il faut aller au-delà des mesures d'urgence. Il souhaite que le conflit israélo-palestinien soit reconsidéré, dès que possible, dans une perspective à long terme : "Il ne faut pas se limiter à la reconstruction et j'espère que nous allons avancer aussi dans le processus politique, en d'autres termes pour la réalisation de la solution à deux Etats au Proche-Orient".


Pour l'instant, les ministres européens excluent un dialogue avec le Hamas tant qu'il n'acceptera pas l'idée d'une coexistence des deux Etats, israélien et palestinien. Ils ne reconnaissent comme interlocuteur que l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, issu du mouvement Fatah. Cependant, le chef de la diplomatie finlandaise Alexander Stubb a reconnu qu'à terme, le mouvement islamiste était un interlocuteur difficilement contournable : "Nous devons tout simplement commencer à réfléchir à la façon d'arriver à une solution globale pour le Proche-Orient, et il n'y a pas de solution globale sans le Hamas", a t-il dit .


Pendant le dîner, plus de 600 militants pro-palestiniens ont manifesté dans les rues de la capitale belge pour protester contre la venue de Tzipi Livni. Sur les pancartes on pouvait lire : "Livni criminelle de guerre" ou encore "Europe réveille-toi".

  • Date 22.01.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GeFS
  • Date 22.01.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GeFS
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !