Détresse des sinistrés au Japon | International | DW | 16.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Détresse des sinistrés au Japon

Il neige sur le Japon. Une situation qui accroit les difficultés des sauveteurs qui espèrent toujours trouver des survivants cinq jours pourtant après le tsunami dévastateur.

In this photo released by Imperial Household Agency of Japan, Emperor Akihito addresses the nation at the Imperial Palace in Tokyo Wednesday, March 16, 2011, after Friday's powerful earthquake and tsunami that hit northeastern Japan. He expressed his condolences and urged Japan not to give up. (AP Photo/Imperial Household Agency of Japan) EDITORIAL USE ONLY

Message historique de l'empereur Akihito à la télévision adressé aux "sinistrés".

Quelque 8000 personnes sont encore portées disparues. Pendant ce temps, des nuages noirs sortent de la centrale de Fukushima. Il est certain que dans l'un des six réacteurs la fusion du coeur a déjà débuté et pourrait provoquer une véritable catastrophe nucléaire. Dans la région autour de la centrale, la radiation a considérablement augmenté.

Message de l'emprereur

Japan Ground Self-Defense Force members search for the victims of Friday's tsunami in Miyako, Iwate Prefecture, northern Japan, Monday, March 14, 2011, three days after a massive earthquake and the ensuing tsunami hit the country's east coast. (AP Photo/Kyodo News) JAPAN OUT, MANDATORY CREDIT, NO SALES IN CHINA, HONG KONG, JAPAN, SOUTH KOREA AND FRANCE

Des sauveteurs cherchent encore des survivants du tsunami dans le nord est du pays.

Plus de 4000 cadavres ont déjà été retrouvés sur la côte nord est du pays. Les sauveteurs continuent leurs recherches, mais les chances de trouver encore des survivants diminuent d'heure en heure. L'empereur Akihito a adressé un "message aux sinistrés" lors d'une allocution télévisée exceptionnelle : "Le Japon a subi un tremblement de terre d'une violence exceptionnelle. Je suis profondément préoccupé par la situation désastreuse dans les régions touchées."

On compte aujourd'hui quelque 400 000 personnes sans abri. Leur situation est de plus en plus insupportable: elles doivent faire la queue pendant des heures pour de l'eau potable, des vivres ou des médicaments. La population ne panique pas et est extrêmement disciplinée mais l'angoisse se fait sentir: e me sens très mal. Les informations que nous recevons sont extrêmement compliquées.- Nous ne savons pas ce qui pourrait nous aider á prendre une décision. Je suis complètement perdu."

Contamination nucléaire

Das Satellitenfoto vom Mittwoch (16.03.2011) zeigt das Kernkraftwerk Fukushima 1 mit den Reaktorblöcken. Bei mehreren Reaktoren war es nach einem Tsunami zu Bränden und Explosionen gekommen war. *** ACHTUNG REDAKTIONEN: VERWENDUNG NUR FÜR REDAKTIONELLE ZWECKE MIT DEM URHEBERHINWEIS: «Foto: DigitalGlobe» ***

Photo prise par satellite de la centrale de Fukushima dont les coeurs ont partiellement fondu.

Les hélicoptères américains ont déjà déchargé 33 tonnes de nourriture, eau , lait, médicaments et vêtements. Mais les émanations radioactives de la centrale de Fukushima les ont obligés à se repositionner. Chaque victime qui arrive dans un centre pour refugiés est d'ailleurs contrôlée pour vérifier le taux de radioactivité subi. Aucune dose alarmante n'a été signalée mais pour la première fois de la radioactivité a été détectée dans l'eau. Et les nouvelles de la centrale de Fukushima laissent présager le pire: Berlin invite ses ressortissants à quitter la région de Tokio. L'Allemagne a également commencé à mesurer la radioactvité de produits alimentaires. Et se prépare à apporter, si nécessaire, une aide au Japon.

Auteurs: Marion Betjen et elisabeth Cadot.
Edition: Carine Debrabandère

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !