Covid-19 : nouvelles restrictions en Allemagne | Allemagne | DW | 29.10.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Covid-19 : nouvelles restrictions en Allemagne

La chancelière Angela Merkel et les ministres-présidents décrètent notamment la fermeture des cafés et restaurants.

L'Allemagne n'avait, même au plus fort de la pandémie au printemps, jamais enregistré autant de cas

L'Allemagne n'avait, même au plus fort de la pandémie au printemps, jamais enregistré autant de cas

Comme dans de nombreux pays européens, le nombre de cas de coronavirus repart à la hausse en Allemagne. On compte plus de 16.000 nouveaux cas ce jeudi. Pour tenter de contenir cette épidémie, la chancelière Angela Merkel et les ministres-présidents des 16 Länder allemands se sont mis d'accord sur un certain nombre de mesures mercredi. Des nouvelles fermetures sont ordonnées et doivent entrer en vigueur dès lundi 2 novembre, pour un mois. Une réunion doit se tenir d'ici quinze jours pour éventuellement "adapter" ces mesures.

Qu'est-ce qui ferme ? 

Bars, cafés, restaurants (sauf pour la vente à emporter), boites de nuit, piscines, salles de sport et autres installations sportives seront fermées. C'est le cas aussi pour les théâtres, opéras, salles de concert, cinémas, parcs d'attractions, saunas, piscines, salles de jeux, casinos, studios de cosmétiques, cabinets de massage, studios de tatouage et maisons closes. 

Les nouvelles règles interdissent de se retrouver à plus de dix personnes, avec un maximum de deux foyers.

Quels événement sont annulés ? 

Depuis plusieurs semaines, les annulations se multiplient. Ainsi la plupart des événements de carnaval, dans l'Ouest du pays, ont déjà été annulés. C'était le cas de la fête de la bière de Münich aussi. Des nombreuses villes et villages ont déjà annulés aussi les marchés de Noël en décembre. Les foires sont annulées. 

Beaucoup de marchés de noël ont déjà été annulés

Beaucoup de marchés de noël ont déjà été annulés

Il ne sera pas possible non plus de partir en vacances en louant un logement, même à l'intérieur du pays. Hôtels et autres pensions ne sont plus autorisés à effectuer des locations en novembre, sauf pour "raisons nécessaires et non touristiques". Les citoyens sont invités à éviter des déplacements et à limiter les contacts au maximum, "même avec les proches".

Qu'est-ce qui reste ouvert ? 

Les écoles et les crêches restent ouvertes, une différence avec la première vague au printemps. Il en va de même pour les institutions d'aide sociale et d'aide à la jeunesse. Les commerces qui ne sont pas dans la liste ci-dessus pourront aussi rester ouverts. Usines et artisans sont autorisés à continuer leur travail.

Les visites médicales sont toujours possibles aussi. Différence avec le printemps également : les salons de coiffure restent également ouverts et les messes peuvent continuer à se tenir, sous conditions. 

"Attention aux mensonges"

Ce jeudi, après l'annonce des mesures mercredi soir, Angela Merkel s'exprimait devant les députés du Bundestag. Elle a notamment mis en garde contre "les mensonges et la désinformation" qui circulent autour de la pandémie de coronavirus. Les manifestations d'opposants au port du masque se sont multipliées en Allemagne ces derniers mois. "Les mensonges et la désinformation, le complot et la haine n'altèrent pas seulement le débat démocratique mais aussi la lutte contre le virus", a insisté la chancelière. 

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !