Covid-19 : la polémique sur les médicaments alternatifs continue | Santé | DW | 01.06.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Covid-19 : la polémique sur les médicaments alternatifs continue

Trois mois après la détection officielle du premier cas de Covid-19 en Afrique subsaharienne, on fait le point cette semaine sur l’évolution de la pandémie sur le continent et sur les débats concernant la chloroquine et l’artemisia, deux remèdes qui continuent de faire polémique. Et puis on s’intéresse aussi aux dangers de la maladie pour les femmes enceintes et leur bébé. 

Écouter l'audio 12:31

Plusieurs centaines de tests cliniques sont menés actuellement avec des médicaments occidentaux et traditionnels. Parmi eux : la chloroquine et l’artemisia, deux remède reconnus pour leurs vertus antipaludiques. On fait le point sur le débat en cours. 

Covid-19 et grossesse, que disent les connaissances actuelles ?

On a beaucoup parlé, depuis l’apparition de la pandémie, des personnes dites à risque, à savoir les personnes âgées et les personnes fragilisées par une maladie déjà existante. Mais qu'en est-il des femmes enceintes ? Notre correspondant au Bénin, Rodrigue Guézodjè a posé la question au docteur Ali Ligali. Il est praticien hospitalier officiant à la Clinique Universitaire de Gynécologie Obstétrique (CUGO) du CNHU de Cotonou (Bénin). 

A noter : l'OMS a finalement annoncé mercredi (3.06) reprendre ses tests sur l'hydroxychloroquine. La revue médicale The Lancet ayant, la veille, pris ses distances avec l'étude qu'elle avait publié sur le sujet et qui affirmait que le recours à ce médicament pour soigner les patients de la Covid-19 était sans effet, voir nuisible.