Covid-19 et mesures barrières dans les mosquées de Dakar | Afrique | DW | 13.04.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Covid-19 et mesures barrières dans les mosquées de Dakar

L’allègement des restrictions liées à la Covid-19 a conduit au non-respect des mesures barrières dans des lieux publics, y compris les mosquées de Dakar.

La grande mosquée de la ville sainte de Touba au Sénégal

La grande mosquée de la ville sainte de Touba au Sénégal

Des dispositifs de lavage des mains défectueux voire inexistants. Aux heures de prières dans certaines mosquées à Dakar, des fidèles ne respectent plus les mesures barrières contre la Covid-19. A chacun le geste qui lui convient. 

Devant notre micro, le discours change mais, les Dakarois sont bien conscients de l’existence du virus.

"On est là pour respecter les mesures ! Ça nous arrange. La Covid-19 nous gêne. On est très fatigué. Chaque jour, on enregistre quatre, cinq, six ou sept décès. Il faut respecter les mesures. C’est ça qui nous protège" estime Zakh.

Le port du masque et la distanciation physique ne sont pas toujours respectés dans les mosquées

Le port du masque et la distanciation physique ne sont pas toujours respectés dans les mosquées

"Je porte mon masque avant d’aller prier parce que c’est ce qui est normal. Il y a des gens qui ne portent pas de masque mais normalement tout le monde doit porter des masques pour éviter la Covid-19. Il y a les dispositifs contre le virus dans toutes les mosquées", dit pour sa part Malick.

" Ici, nous sommes en famille", lance de son côté un fidèle visiblement d’un âge avancé qui ne porte pas de masque.

Lire aussi →Plus de 500 morts de la Covid-19 au Sénégal

Pas de distanciation physique

Nous sommes à la grande mosquée de Ngor. A l’appel du muezzin, les fidèles écoutent le prêche de l’Imam sans pour autant respecter les principes de la distanciation physique.

Contrôle sanitaire à l'hôpital de Pikine au Sénégal

Contrôle sanitaire à l'hôpital de Pikine au Sénégal

A la fin de la prière, l’imam de la grande mosquée de Ngor, El hadj Assane Diop, se veut rassurant sur le respect des mesures barrières contre le virus.

" La maladie est une maladie mondiale. Nous faisons tout ce que les autres pays font pour sensibiliser. Nous rappelons à l’ordre les fidèles qui passent outre ces mesures. Chaque fois, nous leur demandons de respecter les recommandations du gouvernement", explique l'imam.

Lire aussi →Ces personnalités africaines victimes de la Covid-19

Écouter l'audio 01:54

Covid-19 : le reportage de notre correspondant à Dakar

Malgré la levée des dernières restrictions relatives à la mobilité et aux rassemblements dans les régions de Thiès et de Dakar, le gouvernement du Sénégal a exigé le port du masque, le lavage régulier des mains au savon et le respect de la distanciation dans les lieux publics. Des mesures barrières qui peinent toutefois à être suivies dans les transports en commun et dans les marchés.