Covid-19: Berlin adopte des aides massives pour son économie | Allemagne | DW | 23.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Covid-19: Berlin adopte des aides massives pour son économie

Berlin va mettre fin à des années de rigueur budgétaire pour soutenir ses entreprises et les salariés du pays.

Angela Merkel, en quarantaine, n'était physiquement pas présente au Conseil des ministres

Angela Merkel, en quarantaine, n'était physiquement pas présente au Conseil des ministres

A son tour, Berlin a adopté ce lundi (23.03) un paquet de mesures pour lutter contre la récession économique qui se profile à cause des effets du coronavirus.

Le gouvernement allemand prévoit d'injecter plusieurs centaines de milliards d'euros dans son économie, un niveau inédit depuis la Deuxième guerre mondiale.

Ces mesures sont censées soutenir d'un côté les entreprises. Il s'agit notamment de leur permettre de faire face aux difficultés de trésorerie et de renforcer le capital des compagnies affectées par les dégâts économiques de la pandémie. 

Le projet donnerait aussi à l'Etat la possibilité de pouvoir nationaliser partiellement des groupes considérés comme stratégiques qui seraient menacés de faillite.

Dans le même temps, le plan de soutien prévoit toute une série de mesures pour aider les salariés, avec par exemple des aides pour les travailleurs indépendants ou encore les locataires. 

En quelques semaines à peine, le Covid-19 aura eu raison de plusieurs années de rigueur budgétaire qui ont permis à l'Allemagne d'afficher des excédents budgétaires.

Pour la première fois depuis 2013 l'Etat allemand va emprunter. Car pour financer son plan de soutien, le pays compte contracter des dettes à hauteur de 156 milliards d'euros, selon le texte de loi adopté en conseil des ministres.

Ce projet doit encore recevoir l'aval du Parlement cette semaine.

Le gouvernement allemand s'attend à une récession d'"au moins" 5% cette année selon son ministre de l'Economie. Avant la crise, Berlin tablait encore sur une progression du PIB de 1,1% en 2020.

 Le nombre de morts a été multiplié par plus de deux en trois jours en Espagne

Le nombre de morts a été multiplié par plus de deux en trois jours en Espagne

Egalement à retenir :

  • Angela Merkel a été mise en quarantaine dimanche soir (22.03) à son domicile après avoir été en contact avec un médecin positif au nouveau coronavirus. Son premier test s'est avéré négatif. Ce lundi, la chancelière, 65 ans, affirme qu'elle "se porte bien".
  • L'Espagne a franchi ce lundi la barre des 2.000 morts. Le pays, le plus touché en Europe après l'Italie, a enregistré plus de 460 décès en à peine 24 heures.
  • En Inde, l'un des pays les plus peuplés du monde, au moins 700 millions de personnes sont concernées lundi par des mesures de confinement.
  • Aux Etats-Unis, Donald Trump continue à afficher une ligne peu claire dans la lutte contre la pandémie. Le président américain a exprimé des doutes sur les restrictions mises en place par les différents Etats, les jugeant mauvaises pour l'économie.
  • En sport, la pression montre pour que le Japon reporte les Jeux Olympiques prévus cet été à Tokyo. La Fédération internationale d'athlétisme estime que la tenue de l'événement n'est "ni faisable ni souhaitable". Dans le même temps, de plus en plus de sportifs rappellent qu'ils ne peuvent pas s'entraîner normalement dans les pays où le confinement est en place.