COP23: le CILSS veut résorber la faim et la sécheresse dans le Sahel | COP 23 | DW | 15.11.2017
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

COP 23

COP23: le CILSS veut résorber la faim et la sécheresse dans le Sahel

La COP23 a consacré la journée de mercredi à l'Afrique, avec notamment la venue de plusieurs chefs d'Etat du continent. À cette occasion, les thèmse de la sécheresse et de la famine ont été largement abordés.

Écouter l'audio 17:26

"Nous avons présenté l’expérience du CILS en matière de gestion des problèmes liés aux changements climatiques." (Djimet Adoum)

Djimet Adoum, le Secrétaire exécutif du CILSS (le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sècheresse dans le Sahel), a pris part aux rencontres de la journée.

Rappelons que le CILSS a été créé en 1973, suite à la première grande sécheresse sur la région, afin de mobiliser les populations sahéliennes et la communauté internationale autour de l’aide d’urgence, notamment dans la mise en œuvre des programmes dans différents domaines, tels que l'agriculture pluviale et irriguée, l'hydraulique, l'environnement, le transport, et la communication. Cette organisation regroupe le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Togo.

En marge de ces travaux, Eric Topona s'est entretenu avec le Secrétaire exécutif du CILSS, Djimet Adoum, sur tous ces enjeux. Il présente d'abord les missions dévolues à cette structure.

Vous pouvez cliquer sur l'image pour écouter l'intégralité de l'interview.

 

 

 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !