Chine - USA : l′embarassant Chen Guangchen | NRS-Import | DW | 03.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

NRS-Import

Chine - USA : l'embarassant Chen Guangchen

Discussions de deux jours dans le cadre du dialogue stratégique et économique sino-américain. Mais le sort du célèbre dissident chinois perturbe quelque peu l'atmosphère de cette rencontre

default

Chen Guangcheng

Rencontre de haut niveau à laquelle participe aussi la Secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

Pour rappel, Chen Guangchen, avocat autodidacte, aveugle depuis l'enfance, avait purgé une peine de 4 ans en prison, de 2006 à 2010, pour avoir osé critiquer les stérilisations forcées en Chine ou bien encore les expropriations abusives. Placé en résidence surveillée depuis septembre 2010, il avait réussi à s'échapper le 22 avril dernier et s'était réfugié dans l'ambassade américaine de Pékin.

Après avoir passé six jours dans l'ambassade, Chen Guangcheng l'a quittée hier dans des circonstances encore non élucidées. Chen est actuellement dans une clinique de la capitale chinoise où il reçoit des soins médicaux. Il s'était blessé au pied en sautant d'un mur lorsqu'il savait réussi à s'échapper de sa maison - pourtant surveillée 24h sur 24- dans un village de la province de Shandong. Chen avait auparavant purgé une peine de 4 ans de prison. Dans une interview par téléphone il a demandé à émigrer avec sa famille:

"Je veux émigrer aussi rapidement que possible, vers quelque pays que ce soit. Je ne me sens plus du tout en sécurité! „

Initialement, après que Pékin eut donné des "garanties" sur sa sécurité s'il restait en Chine, il avait d'abord expliquer vouloir rester, mais a entretemps changé d'avis. Dans une autre interview, Chen a dit aussi être déçu par les Etats-Unis et qu'il se sentait abandonné. Il aurait été vivement exhorté à quitter l'ambassade américaine de Pékin. L'ambassadeur américain en Chine a toutefois démenti, affirmant que Chen n'a pas été forcé à quitter le bâtiment de l'ambassade. Mercredi Hillary Clinton avait déclaré que Washington s'assurerait du respect des garanties promises par Pékin sur la sécurité de Chen. Ce matin à l'ouverture du "dialogue" sino -américain, la chef de la diplomatie américaine, comme ses partenaires chinois d'ailleurs, s'est abstenue de mentionner le nom de Chen, mais elle a déclaré:

Hillary Clinton und Hu Jintao beim chinesisch-amerikanischen strategischen und wirtschaftlichen Dialog

Hillary Clinton et Hu Jintao jeudi à Pékin

"Nous sommes persuadés que tous les gouvernements doivent répondre aux aspirations de leurs citoyens à la dignité et l'état de droit et qu'aucun gouvernement ne peut ou ne devrait leur refuser ces droits !»

Dans son discours d'ouverture, le président chinois Hu Jintao a lui souligné que la Chine et les USA doivent se respecter l'un l'autre et se faire confiance, même s'ils ont des avis divergents sur certain sujets.

Chen Guangcheng mit Familie

Chen Guangcheng et sa famille

En coulisses, les autorités des deux pays négocient encore sur le sort de Chen Guangchen et de sa famille. Selon un responsable américain, Washington -qui n'a toujours pas fourni officiellement les excuses exigées par Pékin pour avoir accueilli le dissident- serait prêt à aider Chen s'il veut désormais quitter la Chine. Les Etats-Unis sont en discussion avec lui sur son avenir et celui de sa famille, a déclaré ce responsable américain.

Auteur: Philippe Pognan
Edition : Ibrahim Tounkara