CAN 2019 : l′Egypte continue son sans-faute, la RDC y croit encore | DW Sport | DW | 01.07.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

CAN 2019 : l'Egypte continue son sans-faute, la RDC y croit encore

Alors que l'Egypte de Mohamed Salah continue tranquillement son chemin, la RDC a enregistré une victoire capitale dans la lutte pour les 1/8ème de finale.

Afrika-Cup 2019 Ägypten vs DR Kongo (Reuters/M. Abd El Ghani)

Les joueurs égyptiens célèbrent le deuxième but

Grâce à sa victoire sur l'Ouganda (2-0), dimanche soir, l'Egypte, le pays hôte, termine cette phase de groupe invaincue.Trois victoires en autant de matchs donc pour Mohamed Salah et les siens. Le Ballon d'Or africain qui a d'ailleurs marqué un nouveau but au cours de ce dernier match. Pour les Ougandais, cette défaite ne change pas grand chose puisqu'ils finissent tout de même deuxièmes du groupe et se qualifient donc pour les 1/8ème de finale.

Dans l'autre match de la poule A, la RDC devait faire forte impression face au Zimbabwe. Après deux défaites lors des deux premiers matchs, les hommes de Florent Ibenge devait gagner largement pour espérer finir parmi les meilleurs troisièmes. C'est ce qu'ils ont fait avec une belle victoire 4-0 obtenue, notamment grâce à un doublé de Cedric Bakambu.

Afrika-Cup 2019 | Madagaskar vs. Nigeria (Getty Images/AFP/G. Cacace)

Les Malgaches fêtent leur qualification historique

La surprise Madagascar

Pour leur première CAN, les Malgaches terminent en tête de leur poule, la B. Madagascar s'est imposé 2-0 face au Nigéria, une des équipes les plus solides du continent et deuxième qualifiée dans ce groupe.

A noter que la Guinée, victorieuse du Burundi 2-0, devrait faire partie des meilleurs troisièmes puisque les coéquipiers d'Ibrahima Traoré possèdent quatre points au compteur.

Le Sénégal sous pression 

Aujourd'hui, la rencontre à ne pas manquer opposera dans le groupe C, le Kenya au Sénégal. Les deux nations vont s'affronter pour obtenir la deuxième place de la poule derrière l'Algérie.Qui dit deuxième place dit qualification directe sans attendre les résultats des autres groupes. La pression est donc forte surtout pour les Sénégalais, grands favoris de la compétition mais qui pour l'instant n'impressionnent pas dans ce tournoi. 

FIFA Fußball-WM 2018 in Russland | Senegal vs Kolumbien (Getty Images/AFP/E. Dunand)

Aliou Cissé, sélectionneur du Sénégal

Dans la poule D, c'est un duel à distance pour la deuxième place que vont se livrer la Côte d'Ivoire, opposée à la Namibie, et l'Afrique du Sud qui va en découdre avec le Maroc. Avantage aux Ivoiriens qui, au moins sur le papier, ont un adversaire plus facile à écarter.

Copa America : les favoris au rendez-vous 

Après des quarts de final moroses - trois matchs se sont terminés sur le score de 0-0 et ont eu besoin des pénalties pour livrer leur verdict - on connait le dernier carré de la compétition : le Pérou sera opposé au Chili, le tenant du titre, tandis que le Brésil fera face à son grand rival l'Argentine. L'Argentine qui courre après un sacre depuis 1993. Alors que Lionel Messi de son côté attend lui toujours de gagner son premier titre avec sa sélection.

Caster Semenya Läuferin (picture-alliance/AP Photo/M. Schiefelbein)

Caster Semenya

Athlétisme : Caster Semenya de retour

La Sud-Africaine a fait son grand retour à la compétition lors de l'épreuve de la Ligue de Diamant à Palo Alto, près de San Francisco. La double championne olympique a dû avoir recours à la justice suisse pour s'aligner sur cette distance. Un tribunal helvétique a suspendu, provisoirement, la nouvelle réglementation de l'IAAF sur les athlètes hyperandrogènes qui interdit à Semenya et à d'autres la compétition si elles ne suivent pas un traitement pour faire baisser un taux de testostérone élevé.

Semenya s'est imposée en 1:55.70 loin de son record personnel de la saison (1:54.98) mais elle a prolongé sa période d'invincibilité sur les deux tours de piste, où son dernier revers remonte à septembre 2015.

Australien Tennis l Australian Open 2019 l PK Andy Murray (picture alliance/AP Photo/M. Baker)

Andy Murray, vainqueur de Wimbledon en 2013 et 2016

Tennis : Wimbledon, c'est parti !

Entrée en lice dès ce lundi du tenant du titre Novak Djokovic. Le Serbe sera opposé à l'Allemand Philipp Kohlschreiber. Chez les femmes, la tenante du titre, l'Allemande Angélique Kerber, ne disputera, elle, son premier match que demain. Mais l'attraction du côté de Londres c'est la présence d'Andy Murray dans le tableau du double hommes. Opéré à la hanche au printemps dernier, l'Ecossais devait disputer à Wimbledon son dernier tournoi avant une retraite forcée mais finalement, il a annoncé ce weekend que si tout se passait bien lors de cette quinzaine, il pourrait faire son retour sur le circuit du simple homme. Et ce, dès cet été, lors de la tournée nord-américaine.