CAN 2019 : l′Algérie et le Sénégal se retrouvent en finale | DW Sport | DW | 15.07.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

CAN 2019 : l'Algérie et le Sénégal se retrouvent en finale

Grâce à un coup-franc à la dernière seconde de Riyad Mahrez, les Verts ont battu le Nigeria (2-1), tandis que les Lions ont écarté la Tunisie (1-0) au terme d'un match complètement fou. La finale s'annonce passionnante.

Au stade international du Caire, l'Algérie affrontait le Nigeria. Les choses ont bien commencé pour les Verts (qui jouaient en blanc), avec cette ouverture du score juste avant la mi-temps. Un but contre son camp du défenseur nigérian William Troost-Ekong suite à un gros travail de l'ailier de Manchester City Riyad Mahrez (40è).

Ighalo relance le match
Malgré ce but de retard, les Super Eagles ne se sont pas relâchés, et ont fini par égaliser. A la 69ème minute, le défenseur algérien Aissa Mandi s'est rendu coupable d'une main dans la surface sur une frappe d'Oghenekaro Etebo. Après avoir consulté la vidéo, l'arbitre gambien Bakary Papa Gassama a décidé d'accorder un pénalty aux Nigérians. Une sentence transformée par Odion Ighalo.

Mahrez, ce génie
Alors qu'on se dirigeait tout droit vers les prolongations, Riyad Mahrez a débloqué la situation. A la toute dernière minute du temps additionnel, l'Algérie a obtenu un coup franc à une vingtaine de mètres des buts de Daniel Akpeyi. Et plutôt que d'enrouler son ballon au dessus du mur, le capitaine algérien a tiré en force, dans la lucarne. Une frappe surpuissante qui n'a laissé aucune chance au gardien nigérian. L'Algérie se qualifie pour la finale de cette CAN à la dernière seconde du match. En conférence de presse, Gernot Rohr, l'entraîneur allemand des Super Eagles, ne s'y est pas trompé; ce but, c'est la marque des grands : 

"Un coup-franc tiré par un génie du football a fait la différence. Lors du dernier match, nous avions battu l'Afrique du Sud à la dernière minute. Ce soir, nous avons perdu. Ainsi est le football."

 Africa Cup Algerien vs Nigeria (Getty Images/AFP/J. Soriano)

Le fabuleux coup-franc de Mahrez à la dernière seconde de jeu.

La persévérance algérienne
Les Verts vont donc disputer leur première finale de Coupe d'Afrique des Nations depuis 1990, année où ils avaient remporté la compétition à domicile. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'entraîneur Djamel Belmadi est fier de ses joueurs : 

"On aurait pu baisser les bras; on a relevé la tête, on est allés jusqu'au bout. Ce n'est pas qu'on n'a pas voulu aller aux prolongations : s'il avait fallu aller en prolongations, on aurait joué, au maximum de nos capacités. Mais les joueurs ont voulu gagner le match avant. Et ils sont repartis de l'avant : ils se sont créés des situations - pas des situations franches, cependant; si des avant-dernières passes, des dernières passes avaient été mieux faites, cela aurait pu donner des situations franches. Donc les joueurs sont revenus dans le match, et ils y ont cru jusqu'au bout."

Le Sénégal dans la douleur
En finale, l'Algérie sera opposée au Sénégal, qui a battu la Tunisie au terme d'un match complètement fou. Un peu plus tôt dans la journée, les Lions et les Aigles de Carthage s'affrontaient également au Caire, mais au stade du 30 juin. C'est Youssouf Sabaly qui a lancé les hostilités, avec une superbe frappe enroulée, qui n'a malheureusement trouvé que le poteau de Mouez Hassen. Si la première mi-temps était plutôt à l'avantage des Sénégalais, les débats se sont équilibrés en seconde période.

Une histoire de pénaltys manqués
À la 75ème minute, la partie a pris une tournure assez étrange. La Tunisie a en effet hérité d'un pénalty pour une faute de main de Kalidou Koulibaly. Ferjani Sassi s'est élancé, mais sa frappe était beaucoup trop molle pour tromper Alfred Gomis. Trois minutes plus tard, nouveau pénalty, pour le Sénégal cette fois-ci, après une faute dans la surface de Dylan Bronn sur Ismaila Sarr. Henri Saivet tire, mais sa tentative est repoussée par Mouez Hassen. 0-0, tout ce petit monde se rend en prolongations.

Un csc qui fait mal
A la 100ème minute, sur un coup franc du Sénégal botté par Henri Saivet, Mouez Hassen se troue et envoie le ballon dans la tête de Dylan Bronn : but contre son camp, 1-0 pour les Lions. A la 113ème minute, la Tunisie croit obtenir un pénalty pour une main d'Idrissa Gueye, mais Bamlak Tessema, l'arbitre éthiopien de la rencontre, refuse de le donner après avoir revu les images de l'assistance vidéo. On en restera là. Même si elle a montré un assez bon visage, la Tunisie a manqué de réalisme, comme l'a expliqué Alain Giresse : 

"Sur la prestation de l'équipe, on peut se dire qu'on a été au niveau de cette équipe du Sénégal et au niveau de cette demi-finale. C'est bien peu, mais c'est déjà une chose", a souligné le technicien français en conférence de presse. "Après, le football est ce qu'il est, on a eu des occasions, que l'on n'a malheureusement pas su transformer. Le pénalty, notamment. Plein de faits de jeu, d'éléments qui font que le résultat est comme ça et l'élimination est pour nous malheuresement ce soir."

Afrika-Cup 2019 Halbfinale | Senegal - Tunesien (Reuters/M. A. El Ghany)

Le drapeau du Sénégal flottera vendredi prochain pour la finale face à l'Algérie.

De son côté, le Sénégal est en finale de la CAN pour la première fois depuis dix-sept ans. Une fierté pour le coach Aliou Cissé : 

"Cela faisait 17 ans que nous n'étions pas arrivés à ce niveau-là. Depuis la génération 2002, en fait. Mais je crois qu'à force de travail et de persévérance, nous sommes arrivés ici. Je suis du genre à vivre le match depuis le banc, j'aime être à côté de mes garçons, vivre leur souffrance, et pousser, pour aller au bout."

Mercredi prochain, la Tunisie et le Nigéria se disputeront la troisième place de cette Coupe d'Afrique des Nations. Ce sera au stade Al Salam du Caire, à partir de 19h TU. Vendredi, l'Algérie et le Sénégal se retrouveront pour la grande finale, qui se jouera au stade international du Caire à partir de 19h, également en temps universel.

Première pour Halep
En tennis, on disputait ce weekend les finales du tournoi de Wimbledon. Chez les dames, Serena Williams n'a rien pu faire face à Simona Halep. Victoire de la Roumaine 6-2, 6-2 en 56 minutes. C'est la première fois que Halep remporte ce tournoi de Wimbledon.

Tennis Wimbledon Siegerin Simona Halep (Reuters/C. Recine)

La joie de Simona Halep, première Roumaine à remporter Wimbledon.

Djokovic est revenu de loin
Chez les hommes, Roger Federer et Novak Djokovic se sont livrés une bataille intense, qui a duré près de cinq heures. Le Serbe a sauvé deux balles de match, avant de s'imposer lors du tie-break du cinquième set (7-6, 1-6, 7-6, 4-6, 13-12). Il s'agit du cinquième titre de Djokovic à Wimbledon, le 16ème de sa carrière en Grand Chelem.

Wimbledon 2019 | Finale Novak Djokovic - Roger Federer (Reuters/H. Mckay)

Novak Djokovic s'est battu avec le coeur face à Roger Federer.

Alaphilippe de nouveau en Jaune
Enfin, un mot du Tour de France, avec hier la victoire de Daryl Impey, lors de la 9ème étape, 170 kilomètres entre Saint-Etienne et Brioude. Le Sud-Africain s'est imposé en 4h03min12sec. Au classement général, Julian Alaphilippe est de nouveau le Maillot Jaune, avec 23 secondes d'avance sur Giulio Ciccone et 53 secondes sur Thibault Pinot. Aujourd'hui, place à la 10ème étape : 217 kilomètres entre Saint-Flour et Albi, dans le sud-ouest du pays.