1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW

Au Cameroun, le prix de la carte d'identité augmente

Elisabeth Asen
25 juin 2024

La décision a été prise par le gouvernement s'inscrivait dans le cadre d'une réforme du système d'identification national. Elle est mal accueillie par certains Camerounais.

https://p.dw.com/p/4hSfj
Un quartier de Yaoundé, la capitale économique du Cameroun
Un quartier de Yaoundé au CamerounImage : Alexis Huguet/AFP

Le prix du timbre est donc passé de 2.800 francs CFA à 10.000 francs CFA, soit une hausse de plus de 250%. 

Cette augmentation n’est pas seulement critiquée par ce qui semble être une majorité de Camerounais, mais aussi par les associations de défense des droits humains qui rappellent que l’accès à une carte d’identité est un droit qui doit être préservé. 

"C'est une décision qui n'a même pas lieu d'être ! Ça devient quoi dans ce pays ? On n'arrive même plus à manger, tout est cher".

C'est une décision de trop, estime Adèle Ongbekemen, couturière à Yaoundé.

Paul Biya est au pouvoir au Cameroun depuis   le 6 novembre 1982
Le président Paul Biya a signé le 20 juin 2024 l'ordonnance portant augmentation des frais de délivrance de la carte d'identité nationaleImage : Jemal Countess/UPI/newscom/picture alliance

Cette forte augmentation du tarif des cartes d’identité a mécontenté bon nombre de Camerounais, de nombreuses personnes la jugeant trop élevée et difficilement accessible. 

Même si le délai d'établissement de ces pièces d’identité est relativement court, Bernard, chauffeur de taxi-moto, estime que cette charge financière va même au-delà de 10.000 francs CFA.

Il explique que "selon le dernier rapport 2022 de l'Institut des statistiques, 37% des Camerounais vivent avec moins de 813 francs CFA par jour. Comment avoir un timbre à 10.000 francs CFA sans oublier la copie d'acte, le certificat de nationalité ? Parce que là-dessus, il faut poser des timbres, et nous sommes à 15.500 francs CFA. Fallait-il résoudre un problème et fermer la porte au grand nombre ?"

Justification

Le gouvernement camerounais justifie cette hausse par la nécessité de financer les coûts liés à la modernisation et à la sécurisation du système d'identification, notamment avec l'introduction de nouvelles technologies. 

Les Camerounais auront à attendre 48h pour avoir leur carte d'identité. Les autorités affirment que le nouveau tarif reste abordable et inférieur à celui pratiqué dans d'autres pays de la sous-région.

Cyrille Kuete, président de l’Association internationale des consommateurs, a pour sa part critiqué ce qu'il considère comme une entrave à l'accès à la pièce d'identité, un document essentiel pour l'exercice des droits civiques.

Le reportage à Yaoundé de notre correspondante

Il soutient que "sur le plan politique, on peut croire que ceux qui ont fait cette proposition, l'ont faite pour réduire le nombre d'inscriptions sur les listes électorales afin de mieux se positionner. Nous avons saisi le ministre des Finances, l'opinion publique nationale et internationale sur la dangerosité de cet acte qui peut pousser les Camerounais à aller dans les rues afin de revendiquer leurs droits".

Le gouvernement a indiqué qu'il étudiait la possibilité de mettre en place des dispositifs d'aide financière pour les personnes les plus modestes, afin de faciliter l'accès à ce document.