CAF : Patrice Motsepe adoubé par Infantino et la FIFA | DW Sport | DW | 08.03.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

CAF : Patrice Motsepe adoubé par Infantino et la FIFA

Les candidats à l'élection pour la présidence de la CAF se sont désistés au profit du milliardaire sud-africain soutenu par la FIFA.

La CAF organise son assemblée générale élective le 12 mars

La CAF organise son assemblée générale élective le 12 mars

En marge de la finale de la CAN des moins de 20 ans, remportée par le Ghana, une cérémonie exceptionnelle organisée par la CAF s'est déroulée au Palais des Congrès de Nouakchott. Une cérémonie en présence de Gianni Infantino, le président de la FIFA, ainsi que des quatre candidats à la présidence, à savoir le Sud-Africain Patrice Motsepe, le Mauritanien Ahmed Yahya, l'Ivoirien Jacques Anouma ainsi que le Sénégalais Augustin Senghor. 

Lire aussi → Caf : le scrutin de toutes les incertitudes 

Rivaux aux premiers jours de la campagne, les quatre hommes ont accepté ensemble, à Rabat, au Maroc, puis confirmé en Mauritanie qu'ils travailleraient ensemble, dans la même direction. Pour ce faire, Messieurs Anouma, Yahya et Senghor se sont retirés au profit de Patrice Motsepe.

Lire aussi → Suspension d'Ahmad Ahmad : quel avenir pour la CAF ?

Infantino se félicite de cette initiative

Gianni Infantino, président de la FIFA

Gianni Infantino, président de la FIFA

Un geste salué par Gianni Infantino. 

"Ces quatre messieurs, ici devant vous, je veux les féliciter un par un. Félicitations, Jacques, bravo. Félicitations, Augustin, bravo. Félicitations, Ahmed, mabrouk. Congratulations, Patrice. Ces quatre messieurs ont rendu l'impossible possible. Ils ont montré, ils ont démontré qu'il était possible de faire équipe derrière un projet, derrière un programme, derrière une vision, qui est la vision de projeter, de propulser le football africain au sommet mondial", a-t-il déclaré.

Patrice Motsepe sera donc candidat unique lors de l'élection qui se tiendra le 12 mars prochain, à Rabat. 

Une décision qui ne fait pas l'unanimité

Une décision qui a été critiquée par certains acteurs du football africain, parmi lesquels Musa Bility. L'ancien membre du comité exécutif de la CAF s'en est pris à Gianni Infantino dans un communiqué, qu'il a comparé à l'ancien roi des Belges Léopold II, qui a été "le dirigeant et propriétaire absolu du Congo de 1885 à 1908".