Burundi : début des vaccinations anti-Ebola pour le personnel médical | Afrique | DW | 16.08.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Burundi : début des vaccinations anti-Ebola pour le personnel médical

Le ministère de la Santé publique a donné le coup d’envoi de la campagne de vaccination du personnel médical qui intervient en première ligne contre Ebola. La campagne a démarré à Gatumba, à la frontière avec la RDC.

La campagne de vaccination contre le virus d'Ebola est destinée à préparer les équipes médicales à faire face à un éventuel cas de la maladie. Le pays a reçu des doses du vaccin contre Ebola qui offre une protection contre la souche dite "zaïroise" du virus, qui affecte actuellement la République démocratique du Congo.

Thadée Ndikumana, ministre de la Santé publique explique comment la prévention contre Ebola se met en place.

"Nous avons aussi préparé un site de traitement transitoire pour pouvoir accueillir un éventuel cas suspect mais avant cela, tous les hôpitaux des districts disposent de sites pour isoler un cas suspect. Une bonne chose est qu'au Burundi nous pouvons faire le diagnostic pour savoir si c'est un cas d'Ebola ou pas, sans toutefois recourir à l'envoi des échantillons dans les pays de la sous-région", précise le ministre de la Santé.

Un vaccin utilisé à des fin humanitaires

L'utilisation commerciale du vaccin n'est pas encore autorisée mais, selon l'OMS, son efficacité a été démontrée en Afrique de l’Ouest. D'autres études sont attendues avant son homologation.

Dans un communiqué du 13 août, Kazadi Mulombo, représentant de l’OMS au Burundi a déclaré :

"La vaccination du personnel de santé et de première ligne constitue une avancée significative dans la préparation à la riposte contre cette maladie. Le vaccin s’est avéré très protecteur contre la maladie à virus Ebola lors d’un essai mené en 2015 en Guinée. En attendant que les autorités de réglementation compétentes se penchent dessus, ( …) l’OMS a recommandé que le vaccin soit utilisé (…) pendant les flambées de maladie à virus Ebola liées à la souche Zaïre, telles que celle en cours en RDC."

Aucun cas d’Ebola n’a jusqu'ici été déclaré au Burundi mais les préparatifs se mettent en place. L’Organisation mondiale de la santé livre actuellement le matériel nécessaire afin de mener à bien la vaccination du personnel médical.