Bundesliga J24 : Leipzig lâche du terrain face au Bayern Munich | DW Sport | DW | 02.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Bundesliga J24 : Leipzig lâche du terrain face au Bayern Munich

Suite à son match nul contre Leverkusen (1-1), le RB Leipzig voit le Bayern Munich prendre de l'avance au classement et le Borussia Dortmund revenir sur lui.

Patrik Schick (RBL) et Ezequiel Palacios (B04) au coude à coude

Patrik Schick (RBL) et Ezequiel Palacios (B04) au coude à coude

Le choc de la 24ème journée entre le Bayer Leverkusen et le RB Leipzig n'a pas tenu toutes ses promesses.

Les deux équipes, pourtant plutôt tournées vers l'attaque, se sont quittées sur le score de 1-1 à la suite d'une rencontre peu engagée.

C'est Leon Bailey qui a ouvert le score pour Leverkusen à la demi-heure de jeu. Patrik Schick a ensuite permis à Leipzig de revenir au score quelques minutes plus tard.

Julian Nagelsmann, entraineur du RB Leipzig

Julian Nagelsmann, entraineur du RB Leipzig

"Ce n'était pas un bon match. C'était très lent et somnolent, il n'y avait pas la plus forte des intensités entre les deux équipes. Vous aviez le sentiment que ni l'une ni l'autre ne voulait perdre. Je pense que si une équipe s'était donnée à fond pendant cinq ou six minutes, elle aurait probablement gagné. Donc à la fin, le match nul est logique", a déclaré Julian Nagelsmann après la rencontre.

Cette contre-performance de Leipzig arrange les affaires du Bayern Munich qui dispose maintenant de trois points d'avance au classement sur son dauphin.

Le Bayern Munich balaye Hoffenheim

Joshua Kimmich célèbre son but face à Hoffenheim

Joshua Kimmich célèbre son but

Les Bavarois n'ont pas fait de détails face au TSG en s'imposant 6-0.

Une large victoire qui s'est dessinée dès les premières minutes de jeu puisqu'après seulement un quart d'heure sur la pelouse, les Bavarois menaient déjà 3-0.

Cinq buteurs différents ont inscrit les six buts de la rencontre, seul Philippe Coutinho a marqué par deux fois.

Si cette semaine la nouvelle de l'absence pour blessure durant quatre semaines de Robert Lewandowski avait quelque peu inquiété les fans du Bayern Munich, ce match a eu de quoi les rassurer.

Une rencontre arrêtée plusieurs fois 

La victoire a été belle pour le Bayern Munich mais elle s'est tout de même déroulée dans un contexte particulier.

A la 67ème minute, soit cinq minutes après le sixième but bavarois, les supporters du Bayern Munich ont sorti une banderole insultante envers Dietmar Hopp, le riche propriétaire du club de Hoffenheim. L'arbitre Christian Dingert décide alors d'interrompre la partie une première fois.

Dietmar Hopp et Karl-Heinz Rummenigge

Dietmar Hopp et Karl-Heinz Rummenigge

Une dizaine de minutes après, à la 77ème minute, rebelote : nouvelle banderole des fans du Bayern, et nouvel arrêt du match. Les joueurs bavarois, ainsi que l'encadrement technique sont alors allés voir les supporters pour leur demander d'enlever leurs banderoles, ce qu'ils ont refusé de faire, dans un premier temps.

Les deux équipes sont alors rentrées aux vestiaires, avant de ressortir quelques minutes après. Les 13 dernières minutes de la rencontre ont été complètement surréalistes, puisque les joueurs des deux équipes se sont faits des passes, sans s'attaquer, un peu comme à l'entraînement.

S'ils ont agi ainsi, c'était pour protester à leur tour contre les banderoles insultantes envers Dietmar Hopp.

Dietmar Hopp, au coeur de la polémique

Dietmar Hopp est un milliardaire qui a fait fortune dans l'informatique. Avec une partie de son argent, il a racheté le TSG Hoffenheim, le club de football de son enfance, et y a effectué des investissements massifs. Ce club lui appartient à 100%.

Une politique à l'encontre de ce qui se fait d'habitude dans le football allemand, où les clubs sont organisés en association, et possèdent la majorité des votes. A Hoffenheim, Dietmar Hopp a tous les droits. Et cela dérange les fans des autres clubs allemands.

L'autre problème est que Dietmar Hopp n'a pas apprécié les insultes à son encontre. S'il est vrai que les insultes sont malheureusement monnaie courante dans les stades - et que les attaques personnelles sont tout à fait injustifiables -, Dietmar Hopp est allé beaucoup plus loin en estimant que s'en prendre à sa personne était "une forme d'intolérance".

Ce qui a eu le don d'énerver les fans de football et une partie de l'opinion publique allemande, pour qui le racisme, le sexisme, l'homophobie sont des formes d'intolérance. Mais pas des insultes envers un milliardaire allemand.

Lire aussi : Opinion: Solidarity against abuse is right but must apply to all (ANG) 

Dortmund revient sur Leipzig, Schalke 04 en difficulté

Jadon Sancho, auteur de 14 buts cette saison

Jadon Sancho, buteur face à Fribourg

Le match nul du RB Leipzig est aussi une bonne nouvelle pour le Borussia Dortmund puisque le club de la Ruhr vainqueur de Fribourg 1-0 revient à un point de Timo Werner et de ses coéquipiers.

Mais attention, derrière, le Borussia Mönchengladbach, 4ème à deux points, compte toujours un match en moins. Ce week-end, les Poulains se sont imposés 3-2 face à Augsbourg grâce à un doublé du capitaine Lars Stindl.

De son côté, Schalke 04 vit une année 2020 de plus en plus compliqué. Candidat au titre après une très bonne première partie de saison, les Knappen s'enfoncent de match en match sur cette phase retour. Samedi, c'est face à Cologne qu'ils se sont inclinés 3-0.

C'est simple, les hommes de David Wagner n'ont pas gagné en championnat depuis le 17 janvier dernier. S'ils restent 6ème classement, et qu'ils sont donc encore qualifiés pour l'Europe, Wolfsburg, Hoffenheim et Fribourg ne sont plus très loin d'eux

Football européen : Liverpool n'est plus invaincu, le Real Madrid en maître du Classico

Jürgen Klopp après la défaite de son équipe face à Watford

Jürgen Klopp après la défaite de son équipe

Liverpool ne terminera pas l'année invaincu. Les Reds ont chuté pour la première fois lors de la saison face à Watford sur le score sans appel de 3-0. Une défaite qui a, cela dit, peu de conséquences au classement. Jürgen Klopp et les siens possèdent toujours une avance considerable sur leurs poursuivants.

Derrière, Manchester City reste deuxième sans avoir jouer en championnat. Les Citizens étaient occupés ce dimanche avec la finale de League Cup. Une finale remportée 2-1 par les hommes de Pep Guardiola qui soulèvent le trophée pour la 3ème année consécutive. 

En Liga, le Real Madrid a remporté le Classico face au FC Barcelone sur le score de 2-0. Une victoire capitale dans la lutte au titre puisqu'elle permet au Madrilènes de prendre un point d'avance sur les Catalans.

"Je crois que nous méritons cette victoire à cause de tout ce que nous avons fait d'un point de vue défensif et offensif. Je pense que toute la première mi-temps a été égale et que notre pressing n'a pas été parfait, puis dans la seconde partie, nous avons fait beaucoup mieux, surtout en jouant au ballon car c'est une équipe qui n'aime pas ne pas avoir le ballon, au final ce sont trois points importants", a affirmé Zinedine Zidane après la victoire de son équipe.

Coupes continentales africaines : résultats

En quarts de finale aller de la Ligue des Champions, l'Espérance Sportive de Tunis, tenante du titre, s'est inclinée 3-1 au Caire sur la pelouse du Zamalek. De son côté, Al Ahly, l'autre géant cairote, a battu les Mamelodi Sundowns 2-0.

Autre ville en fête : Casablanca. Le Raja a battu le TP Mazembe 2-0, tandis que le Wydad s'est imposé sur ce même score face à l'Etoile du Sahel.

En Coupe de la Confédération cette fois, le Hassania Agadir s'est offert un véritable festival face aux Libyens d'Al Nasr : victoire 5-0 pour l'équipe marocaine. Pas de problème non plus pour le Pyramids FC, qui est allé gagner 3-0 en Zambie face au Zanaco.

Au Nigeria, le Horoya AC a décroché un match nul important sur la pelouse d'Enyimba, score final 1-1. Enfin, match nul entre Al Masry et la RS Berkane, score final 2-2.

Les quarts de finale retour des compétitions continentales auront lieu ce weekend.

Tour du Rwanda : sacre erythréen

C'est le coureur Erythréen Natnael Tesfazion, 20 ans seulement, qui a remporté le classement général.

Il a réussi à conserver jusqu'au bout le maillot jaune, conquis mercredi à Rubavu. Il est le deuxième plus jeune vainqueur dans l'histoire de la compétition.

A noter que la 8ème et dernière étape qui se déroulait dans la capitale Kigali a été remportée par l'Espagnol Jose Manuel Diaz Gallego.

Athlétisme : annulation du semi-marathon de Paris, celui de Londres maintenu

Le gouvernement français a décidé d'annuler la course qui devair se tenir dimanche 1 mars. Le semi-marathon parisien rassemble généralement 40 000 participants. Une décision survenue en parallèle des mesures annoncées samedi dont celle d'interdire les rassemblements « en milieu confiné » de plus de 5 000 personnes.

A Londres, la compétition a, elle, été maintenue. C'est l'Ethiopien Kenenisa Bekele qui a remporté la course en améliorant le record de l'épreuve détenu par le Britannique Mo Farah.

Il s'est imposé en 1 h 00 min 22 sec, soit 1 min 18 sec de mieux que le record établi en 2019 par Farah, forfait cette année en raison d'une blessure à un tendon d'Achille.

En avril prochain, pour le marathon, Bekele sera opposé dans les rues de la capitale britannique au Kényan Eliud Kipchoge, champion olympique et détenteur du record du monde de la distance.