Bras de fer autour de Benoît XVI | Vu d′Allemagne | DW | 06.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Bras de fer autour de Benoît XVI

Le scandale autour de la réhabilitation d'un évêque négationniste par Benoît XVI, le bilan nnuel de la Deutsche Bank et la politique énergétique européenne font la Une des journaux allemands.

default

Vous souhaitez sortir de l'Eglise catholique romaine? Rien n’est plus simple selon Die Tageszeitung qui vous propose un bulletin de défection, à découper en Une. D’après ce bulletin, la justification de votre choix peut-être multiple: peut-être trouvez-vous l'Eglise trop antisémite ou trop réactionnaire à moins qu'elle ne soit trop Ratzinger, du nom de naissance de l'actuel pape Benoît XVI, vivement critiqué pour avoir levé l'excommunication de l’évêque négationniste Richard Williamson.

Rehabilitation von Holocaust-Leugner durch Papst Benedikt sorgt für Kritik

La prise de position d'Angela Merkel passe mal auprès de certains dirigeants religieux et politiques allemands

En Allemagne cependant, des voix s’élèvent également contre la chancelière Angela Merkel rappelle la Süddeutsche Zeitung, depuis que cette dernière a exigé de la part du Vatican une clarification de ses relations avec le judaïsme. Les évêques allemands, y-compris ceux qui se sont montrés critiques vis-à-vis du souverain pontife, parlent d'insolence. Des dirigeants des partis conservateurs allemands leur emboitent le pas, craignant les réactions de l'électorat. Ils se comportent comme si Angela Merkel avait commis un crime de lèse-majesté. Or, la chancelière ne s'est en rien mêlée des affaires de l'au-delà. Elle s'est contentée de faire son devoir ici-bas. La réhabilitation papale de quelqu'un qui nie l'Holocauste est une affaire politique. Angela Merkel a réagi comme elle devait le faire, estime le quotidien.

Deutsche Bank - Josef Ackermann

Josef Ackermann, le président du directoire de la Deutsche Bank

Dans ses pages économie, die Welt commente les pertes historiques de la première banque allemande, la Deutsche Bank. Des pertes qui se chiffrent à plusieurs milliards entraînent forcément des changements radicaux.... sauf à la Deutsche Bank. Son dirigeant, Josef Ackermann, a de nouveau clairement fait comprendre que la stratégie de son institution était on ne peut plus solide. En un mot, la Deutsche Bank continuera à être une banque d'investissement quand bien même le fait d'investir est en ce moment tout sauf à la mode. Il se pourrait pourtant bien, note le journal, que Josef Ackermann ait justement raison d'aller à contre-courant.

AKW, Atomkraftwerk, Kernenergie

Le gouvernement suédois de centre-droit va abolir la loi sur la fermeture progressive des centrales nucléaires

C'est le modèle suédois qui intéresse la Frankfurter Allgemeine Zeitung, alors que Stockolm est revenu sur sa décision de renoncer au nucléaire. La Suède, réputée pour son engagement en matière d'environnement, était pour les sociaux-démocrates et les Verts allemands l'exemple à suivre. Ils doivent se sentir bien seul désormais, note le quotidien.

Même avis du côté du Financial Times Deutschland. Que ce soit en France ou en Grande-Bretagne, on prévoit de construire de nouvelles centrales nucléaires. Des pays comme la Pologne ou l'Italie souhaitent aussi recourir à ce type d’énergie. Alors si même la Suède s'y met maintenant, il y a fort à parier que Berlin passe pour être rabat-joie. Même si l'on arrivait à passer à la vitesse supérieure en ce qui concerne la production d'énergies renouvelables, tôt ou tard, les charbonnières allemandes n'y couperont pas.

  • Date 06.02.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GoNC
  • Date 06.02.2009
  • Auteur Konstanze von Kotze
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GoNC
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !