Blocage politique à Madagascar | Archives Afrique | DW | 15.03.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Archives Afrique

Blocage politique à Madagascar

Une délégation de la SADC, la communauté des états d'Afrique australe, est depuis hier à Antananarivo. Objectif de cette visite : tenter d'accélérer le processus de sortie de crise dans le pays.

(080321) -- ANTANANARIVO, March 21, 2009 (Xinhua) -- Andry Rajoelina, former opposition leader, is sworn in as the president of the High Transitional Authority of Madagascar during an official ceremony held at a stadium in central Antananarivo, capital of Madagascar, March 21, 2009. Andry Rajoelina called for national reconciliation in a speech he made during his inaugural ceremony. (Xinhua/Wang Lu) (xjq)

Le président malgache Andry Rajoelina

Composée de 14 juristes africains, cette délégation a rencontré les différents signataires du plan de sortie de crise proposée par la communauté internationale. Au nombre des obstacles auxquels fait face la médiation internationale, il y a notamment la question relative à l'amnistie dont pourraient bénéficier certains acteurs de la classe politique malgache.

Les médiateurs de la Communauté de Développement d'Afrique Australe ont donné un nouveau délai de deux semaines au pouvoir malgache pour mettre en place une loi d'amnistie

Les explications de l'universitaire et analyste politique malgache, Jean-Eric Rakotoarisoa

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara

Edition : Jean-Michel Bos

Écouter l'audio 01:59
Now live
01:59 min

"Je ne crois pas à un retour rapide de l'ancien président Ravalomana"

Audios et vidéos sur le sujet