Berlin prévoit de réduire la durée des service militaire et civil | Allemagne | DW | 18.11.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Berlin prévoit de réduire la durée des service militaire et civil

Alors que la plupart des 27 pays de l'Union européenne ont aboli le service militaire obligatoire, l'Allemagne elle, défend ce service. Mais les jeunes appelés ont le choix entre le service armé et un service civique

default

Florian Mommertz (à dr.) a accompli un service civil dans un foyer pour handicapés à Kiel,dans le nord de l'Allemagne

Depuis sa création en 1955, dix ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale et la dissolution de la Wehrmacht, la Bundeswehr, l’armée de la République Fédérale d’Allemagne est constituée de soldats de métier, mais aussi de conscrits. Toutefois celui qui refuse de faire son service militaire pour des raisons de conscience peut accomplir un service civil. Au lieu d’apprendre à se servir des armes et à s’exercer au parcours du combattant, les jeunes hommes peuvent travailler dans des jardins d’enfants, des hôpitaux ou des maisons de retraite. Ces dernières années la durée du service militaire en Allemagne a été progressivement réduite. Actuellement, elle est de 9 mois, mais la nouvelle coalition gouvernementale à Berlin prévoit de la réduire encore de trois mois. Ce qui réduirait aussi le service civil à une durée de six mois.

Guttenberg Berlin Soldaten Empfang Kanada Bundeswehr

Le ministre allemand de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg parle avec des soldats de la Bundeswehr

Après les expériences catastrophiques du Troisième Reich, la jeune République Fédérale ne pouvait se permettre de forcer les jeunes hommes à servir sous les armes. „ Nie wieder Krieg!" Plus jamais la guerre ! Une parole populaire dans les décennies qui sont suivi le carnage déclenché par l’Allemagne nazie. Manfred Stenner, né en 1954, ne pouvait un instant s’imaginer endosser un uniforme:

„Je ne pouvais pas m’imaginer devoir apprendre à tirer sur des gens, à obéir sans réfléchir aux ordres, qu’un officier me dise: Nous partons en guerre et tu vas devoir tuer des Russes! Cela , mon père l’avait déjà fait pendant la Deuxième Guerre Mondiale... je ne voulais absolument pas devoir le faire à mon tour!

C’était l’époque de la révolution estudiantine, beaucoup de jeunes voulaient changer de mode de vie, chasser les brumes de l’époque nazie et vivre dans un monde meilleur qu’ils participeraient à créer. Au début les objecteurs de conscience, à l’ouest comme à l’est d’ailleurs, étaient souvent mal vus par les aînés qui les traitaient de „tire au flanc". Ils devaient aussi accomplir un service civil plus long que le service militaire. En outre ils devaient justifier, en long et en large, devant une commission les raisons de leur refus d’endosser l’uniforme. Aujourd’hui, il est devenu tout à fait normal en Allemagne de refuser de servir sous les armes. A la place, les jeunes hommes travaillent au sein d’organisations caritatives, et assurent toutes sortes de fonctions sociales, aide-soignant , conducteur d’ambulance, moniteur dans des jardins d’enfants, assistant dans des foyers pour handicapés, maison de retraite,etc... cette liste est loin d’être exhaustive.

Gabriel Pollinger né, lui en 1988 , est très satisfait de son service civil qu’il a accompli dans un jardin d’enfants à Bonn :

„Pour moi, ce service a été très positif parce que j’ai constaté que le travail avec de jeunes enfants me plait. Les enfants m’aiment bien et à l’avenir je travaillerais certainement dans ce domaine…"

Flash-Galerie Zivildienst in Deutschland Pflegedienst

Burkard Jochim(à g.) en train de nourrir une patiente dans un foyer pour personnes âgées de la fondation "Friedrich-Baur" à Munich

Malgré tout, le service civil fait l’objet de critiques. Les organisations caritatives argumentent que les 9 mois sont déjà très courts pour former correctement les jeunes gens et que si le service est réduit à 6 mois, la formation serait trop chère pour les services rendus. Certains estiment que les jeunes gens sont exploités, d’autres qu’il serait préférable, vu le nombre important de chômeurs dans le pays, de qualifier du personnel professionnel. D’autres encore, dénoncent l’inégalité entre les sexes. En effet, les filles ne doivent elles ni accomplir de service militaire, ni de service civil et ne sont pas interrompues dans leurs études ou leur formation.

  • Date 18.11.2009
  • Auteur Philippe Pognan / I.T./A.Z.
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/KaIy
  • Date 18.11.2009
  • Auteur Philippe Pognan / I.T./A.Z.
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/KaIy