Bataille du lait en Allemagne | Allemagne | DW | 04.06.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Bataille du lait en Allemagne

La crise du lait s'amplifie en Allemagne. Les producteurs de lait menacent de prolonger leur boycott s'ils n'obtiennent pas d'augmentation. La grève commence à avoir des effets dans les grandes surfaces.

default

Les producteurs de lait réclament un prix plus équitable: il y a une semaine, ils demandaient 40 centimes d'euro par litre de lait, désormais ils veulent 43 centimes.

La grève commence à se faire sentir dans certaines chaines de supermarché, particulièrement chez les discounters qui n'hésitent pas à rationner les achats. Chez Kaufland, qui appartient au même groupe que Lidl, les clients sont priés d'acheter au maximum 12 litres de lait UHT. Selon la Fédération de l'Industrie laitière (MIV), le mouvement des producteurs de lait a déjà causé au moins 50 millions d'euros de perte. Il faut dire qu'il est bien suivi puisqu'environ 70% des 100.000 producteurs ont suspendu leurs livraisons. Ils réclament une hausse du litre du lait à 43 centimes d'euro. Actuellement, les centrales laitières paient aux producteurs entre 27 et 35 centimes pour un litre de lait revendu environ 60 centimes dans le commerce. Or les coûts de production ont augmenté en raison de la hausse des prix de l'énergie et du fourrage. Les producteurs de lait produisent donc à perte.

Milchbauern-Proteste in der Altmark

Manifestation de producteurs de lait devant une centrale laitière en Bavière, lundi.

Un peu partout dans le pays, des tracteurs ont bloqué pendant plusieurs jours l'accès aux centrales laitières, empêchant tout arrivage de lait et donc toute livraison aux commerçants. La Fédération allemande des Producteurs de lait (BDM), qui représente un tiers des producteurs, a dû appeler hier ses membres à la modération dans leurs actions. De son côté, l'Office fédéral de contrôle des cartels a ouvert une enquête sur la validité de l'appel au boycott lancé par la fédération. Si les barrages sont aujourd'hui levés, les producteurs n'ont pas pour autant repris leurs livraisons. Ils concentrent désormais leur grogne sur les dépôts des grandes surfaces. Environ 200 producteurs manifestent en ce moment avec tracteurs et banderoles devant les centrales du discounter Aldi. Le choix d'Aldi n'est d'ailleurs pas anodin puisque selon les producteurs de lait, c'est la politique de bas prix du discounter, leader du marché, qui est le point de départ de la crise.

Einkaufstüten vom Discounter

En Allemagne, le commerce des discounters est florissant. Selon les producteurs de lait, c'est leur politique de bas prix qui est responsable de la crise actuelle.

La Fédération de l'Industrie laitière, qui affirme avoir les mains liées, considère elle aussi que la balle est dans le camp des grandes surfaces. Le président de la fédération, Michael Brandl, a laissé entendre qu'il pourrait accepter les revendications des producteurs, à condition que les supermarchés soient d'accord pour corriger leurs prix à la hausse. Selon un sondage à paraître demain dans l'hebdomadaire Stern, 88% des Allemands seraient prêts à payer le litre de lait 10 centimes de plus si cette somme revient aux producteurs. Les producteurs reçoivent également le soutien de la classe politique. Le ministre allemand de l'Agriculture Horst Seehofer leur a témoigné sa "pleine solidarité", tout en espérant une "résolution rapide de la crise".

Autre marque de solidarité envers les producteurs de lait allemands: la Fédération agricole tchèque a annoncé son intention de réduire ses exportations de lait vers l'Allemagne de 10% à partir de vendredi.

  • Date 04.06.2008
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EDSe
  • Date 04.06.2008
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EDSe