Bénin : les prisons ne se dépeuplent pas | Afrique | DW | 27.11.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Bénin : les prisons ne se dépeuplent pas

Plus de 10 000 détenus dans les prisons et maisons d'arrêt ont besoin d'un univers carcéral plus humain et respectueux des droits élémentaires.

Écouter l'audio 02:09

"Les prisonniers ont droit à un univers carcéral plus humain"

Jiles Sèdjro Yèkpê, ancien directeur général de l'agence pénitentiaire du Bénin reconnait que les personnes qui sont toujours détenues dans les prisons et maisons d'arrêt du Bénin ont droit à un univers carcéral plus humain et qui prend en compte les droits élémentaires.

Au micro de Rodrigue Guézodjè, il évoque aussi les préjugés auxquels font face les prisonniers qui recouvrent leur liberté. 

A lire aussi : La longue attente des détenus tchadiens