Au régime, la locomotive de l′Europe ? | Vu d′Allemagne | DW | 19.04.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Au régime, la locomotive de l'Europe ?

L'Allemagne pourrait retrouver 2% de croissance dès 2013. C'est le pronostic fait par les huit grands instituts de recherche en économie allemands. Un miracle au milieu d'une Europe en crise ? se demandent les journaux.

Le port de Hambourg, l'un des plus importants d'Europe

Le port de Hambourg, l'un des plus importants d'Europe

Le monde occidental ploie sous les effets de la crise financière. Où que l'on regarde, on trouve misère conjoncturelle et performances économiques anémiées. Il y a toutefois une exception et cette exception, c'est ici, en Allemagne, observe la Süddeutsche Zeitung. Jamais au cours des trente dernières années, l'économie allemande n'a été aussi compétitive, jugent les experts en conjoncture, au bord de l'euphorie.

Grâce aux rentrées fiscales, les caisses de l'État se remplissent plus vite que prévu

Grâce aux rentrées fiscales, les caisses de l'État se remplissent plus vite que prévu

Quelles que soient les objections, tous vont profiter de ce boom, exceptée peut-être la coalition au pouvoir. Elle n'est pas perçue par les gens comme étant à l'origine de cette croissance. Le journal met toutefois en garde contre un retour, déjà perceptible, de l'inflation.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, l'économie allemande sort de la crise avec seulement un œil au beurre noir. En 2013, la conjoncture tournera à pleine vitesse, pendant que la moitié de l'Europe du sud peine encore à sortir de la récession. Mais plutôt que de se réjouir prématurément, le quotidien appelle à profiter de cette conjoncture pour vraiment réduire l'endettement.

L'Allemagne a raison de résister aux appels de l'étranger, où l'on voudrait que Berlin appuie un peu sur l'accélérateur et augmente les dépenses de l'État, pour enfiler enfin son costume de locomotive de l'Europe. La FAZ estime que c'est grâce à un budget impeccable que l'Allemagne pourra vraiment servir l'Europe.

Profiter du courant favorable ou s'attaquer à la dette ? Choix difficile pour le ministre des Finances Wolfgang Schäuble

Profiter du courant favorable ou s'attaquer à la dette ? Choix difficile pour le ministre des Finances Wolfgang Schäuble

Die Welt prône également la prudence. Pour leurs pronostics de croissance, les chercheurs ont supposé que la crise de l'euro n'allait pas s'aggraver. Mais cette hypothèse pourrait rapidement se révéler erronée. Les derniers jours ont montré, avec les spéculations qui augmentent autour de la situation financière de l'Espagne, qu'il est beaucoup trop tôt pour lever l'alerte.

Par ailleurs, estime le journal, le léger recul du déficit allemand s'explique uniquement par la hausse des rentrées fiscales. On ne constate quasiment aucun effort actif de consolidation. Die Welt l'assure : l'Allemagne n'est pas crédible dans son rôle de maître d'école.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Philippe Pognan

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !