Au Mali, le camp Cissé et le camp Keïta veulent croire en la victoire | Afrique | DW | 13.08.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Au Mali, le camp Cissé et le camp Keïta veulent croire en la victoire

Plus de huit millions de Maliens étaient appelés aux urnes pour choisir un président parmi deux candidats au second tour : le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta et le chef de file de l'opposition Soumaïla Cissé.

Si le vote n'a pas vraiment mobilisé les foules, les partisans des deux candidats se sont réunis dès la fermeture des bureaux dans les QG respectifs des candidats pour revendiquer la victoire. 

A l'ACI 200, quartier des affaires de Bamako, la nuit aura été particulièrement mouvementée. C'est ici, en effet, à deux centaines de mètres de distance, que se situent les quartiers généraux de campagne des candidats Ibrahim Boubacar Keïta et Soumaila Cissé qui s'affrontaient dans les urnes au second tour de cette présidentielle.

 Le camp Keïta fête la victoire...

Après la journée de vote, sur la base de tendances qui leurs parviennent, les deux camps ont déjà commencé a fêté leur victoire. Ambiance au QG du candidat Ibrahim Boubacar Keïta : "On est très contents ce soir par rapport au score. Franchement, nous fêtons la victoire et nous remercions tout le peuple malien d'avoir voté pour IBK, notre candidat qui est aujourd'hui une chance pour la jeunesse malienne." Ou encore : « Militant fier, militant depuis le début en 2013, nous avons commencé seuls avec le président candidat Ibrahim Boubacar Keïta. Nous avons continué sur cette lancée. On a sillonné l'intérieur du Mali et je pense que le résultat est là, d'après les premières tendances annoncées. Mais pour rester légaliste et républicain, comme c'est le souhait du candidat, nous allons attendre les voix dédiées officielles annoncées : les résultats."

... le camp Cissé aussi

Même ambiance festive au quartier général de Soumaila Cissé ou des militants ont également convergé dès la fermeture des bureaux de vote pour fêter aussi la victoire de leur candidat. Nouhoum Togo est le chargé de communication du chef de file de l'opposition politique. "C'est la joie comme vous le voyez, vous le sentez. Les premières tendances que nous venons de recevoir à l'intérieur comme à l'extérieur du Mali, nous donnent largement favoris. Aujourd'hui nous avons cru à l'avenir, nous nous sommes battus pour que le Mali soit libéré de ce joug."

Loin de ce brouhaha, la commission nationale de centralisation des votes a commencé son travail. Elle ne donne pour l'instant aucun résultat officiel mais tous espère ici que l'attente sera beaucoup moins longue qu'au 1er tour.

Yaya KONATE à Bamako pour la Deuche Welle.

 

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !