Au bord du gouffre, les „Trois Grands″ appellent au secours… | International | DW | 05.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Au bord du gouffre, les „Trois Grands" appellent au secours…

Les „Trois Grands", ce sont GM, Chrysler et Ford, qui, après deux à trois décennies de somnolence et la production de modèles surmotorisés et dévoreurs d’énergie, font face à la banqueroute.

default

Centrale de General Motors à Détroit

Combien d’argent sera nécessaire pour assurer la survie des constructeurs automobiles américains?

Au moins 125 milliards de dollars, c’est la somme vertigineuse que citent de nombreux experts. Les trois PDG, eux , demandent au Congrès la "modeste" somme de 34 milliards de dollars, en tremblant de ne rien recevoir du tout. General Motors et Chrysler ont déclaré qu'ils étaient disposés à rouvrir des discussions de fusion si cela pouvait aider à convaincre les élus américains de leur accorder un prêt d'urgence .

Les grands patrons américains de l’automobile ont quelque peu perdu de leur morgue et se sont fait tout petits devant le Congrès.

Et, cette fois ils ne sont pas venus à Washington chacun dans leurs jets privés, mais en voiture. Pas n’importe quelle voiture, mais dans des véhicules plus favorables à l’environnement. L’un dans une voiture électrique, le second dans un véhicule consommant de l’ éthanol, le troisième dans un véhicule à propulsion hybride. Un geste visant à démontrer la modestie soudaine des solliciteurs qui espèrent obtenir des subventions de 34 milliards de dollars de l’Etat pour éviter l’effondrement total de l’industrie automobile américaine. Industrie qui, des décennies durant était l’un des piliers de l'économie américaine et le symbole rutilant de l’"American Way of Life" et du rêve amércain. Rick Wagoner , le grand patron de General Motors:

"Nous avons un plan pour ajuster notre business à un marché plus petit. Mais je pense qu’il est très important pour l’ Amérique de rester présent sur le marché mondial de l’industrie automobile. Nous allons changer de technologies et innover et ce serait une honte pour les Etats-Unis d’être exclus de cette concurrence internationale. Nous souhaiterions que les conditions du marché soient meilleures, -elles ne le sont pas – Nous sommes désolés de demander ces aides, mais c’est maintenant ce que nous devons faire ."

Sauver „the big Three", les „trois grands" - GM , Chrysler et Ford - avec l’argent des contribuables?

Symbolbild Fusion General Motors und Chrysler Finanzkrise Autokrise

Fusion entre General Motors et Chrysler?

A Washington, les Représentants du peuple sont en majorité sceptiques quant aux chances des patrons de l’automobile de rattrapper le temps perdu et de leur capacité à s’adapter aux conditions du marché actuel dans un contexte de crise internationale. Trop longtemps, les constructeurs américains ont brillé sur les salons automobiles internationaux par des véhicules de plus en plus gros, de plus en plus puissants, de plus en plus voraces. Leurs concurrents japonais et européens leur ont filé sous le nez avec des modèles innovants, plus économes et plus écologiques. Maintenant, mais un peu tard, les patrons américains jurent de travailler à des concepts révolutionnaires et à une technologie innovante. Larry Burns, vice-président de GM:

" Cette technologie aidera les Etats - Unis à réduire leur dépendance des importations de pétrole. Mais nous ne voulons pas échanger la dépendance des importations de pétrole contre la dépendance des importations de technologies!"

Mais développer une propre technologie adaptée aux nouvelles conditions d’un marché en plein changement ne se fera pas du jour au lendemain. D’ici là, 34 milliards de dollars de dépannage pourraient bien être partis en fumée par les pots d’échappement…

  • Date 05.12.2008
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G9x2
  • Date 05.12.2008
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G9x2
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !