Attaques meurtrières au nord du Burkina Faso | Afrique | DW | 09.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Attaques meurtrières au nord du Burkina Faso

Au moins 43 civils ont été tués au cours de plusieurs attaques contre des villages peul dans le nord du pays.

Écouter l'audio 02:22

"C'était une attaque surprise ciblée" (Correspondant à Ouagadougou)

Dans un communiqué diffusé ce lundi (09.03), le ministère burkinabè de la Communication explique que "des attaques ont été perpétrées dans les villages situés dans la commune de Barga dans la province du Yatenga" et a dénoncé "une attaque odieuse". Ces massacres se sont produits dimanche (08.03) et ont fait au moins 43 morts parmi les civils.

Le président Roch Marc Christian Kaboré a ainsi décrété un deuil national de 48 heures en mémoire aux victimes.

Si les attaques sont récurrentes dans le nord du Burkina Faso, notamment perpétrées par des groupes djihadistes, il est pour le moment difficile d'identifier avec certitude les assaillants. Selon notre correspondant à Ouagadougou, cette attaque était cependant "ciblée" pour viser la communauté peule.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour écouter les précisions de notre correspondant Richard Tiéné.

D'après les Nations unies, les violences djihadistes et les conflits intercommunautaires, ont fait près de 4.000 morts en 2019 au Burkina Faso, au Mali et au Niger.