1. Aller au contenu
  2. Aller au menu principal
  3. Voir les autres sites DW
SportUkraine

Athlétisme : Mahuchikh a battu un record vieux de 37 ans

Ali Farhat (avec agences)
9 juillet 2024

L'athlète ukrainienne, spécialiste du saut en hauteur, a battu un record qui datait de 1987. De bon augure pour les Jeux olympiques.

https://p.dw.com/p/4i2l2
Yaroslava Mahuchikh Leichtathletik Frauen Hochsprung Weltrekord
Image : Baptiste Autissier/PanoramiC/IMAGO

Un record vieux de près de 37 ans. Une barre à 2m09, établie par la Bulgare Stefka Kostadinova lors des championnats du monde à Rome, le 30 août 1987.

Dimanche dernier, à Paris, cette hauteur a été franchie par Yaroslava Mahuchikh, lors de la 8è étape de la Ligue de Diamant. Dès son premier essai, l'Ukrainienne de 22 ans est parvenue à sauter à 2m10. Une performance qu'elle n'oubliera pas de sitôt : 

"J'ai enfin réussi à battre ce record du monde. J'avais essayé il y a deux ans, à Bruxelles, mais je n'étais pas encore prête. Cette fois-ci, j'ai sauté à 2m07. Mon coach m'a alors dit de m'arrêter", rappelle Mahuchikh.

"Je lui ai dit que non, que je voulais essayer d'aller plus haut parce que je sentais que je pouvais le faire. J'y suis arrivé dès mon premier essai et c'était un saut fantastique !

Conseillée par Kostadinova

Si l'Ukrainienne a cru en ses chances, c'est parce qu'elle avait été encouragée par Stefka Kostadinova elle-même. L'ancienne détentrice du record, aujourd'hui présidente du comité olympique bulgare, lui avait dit de tenter de se dépasser, lors des championnats d'Europe d'athlétisme qui ont eu lieu à Rome en juin dernier : 

"Stefka m'a dit que je devais tenter 2m10 plutôt que 2m07. Cela a été une grande source de motivation, vraiment. Les records sont là pour être battus, et je suis vraiment contente d'avoir ce très vieux record", assure Mahuchikh.

Stefka Kostadinowa
Image : AP

Une performance qu'elle a bien évidemment dédiée au peuple ukrainien. Yaroslava Mahuchikh qui n'a qu'une hâte désormais : revenir à Paris, mais dans le cadre des Jeux olympiques cette fois-ci : 

"L'idée maintenant, c'est de recharger les batteries, pour être pleine d'énergie pour les JO dans cette ville de Paris qui a d'ores et déjà une place particulière dans mon coeur et dans ma vie."

Lors des Jeux olympiques, Yaroslava Mahuchikh tentera de faire mieux qu'à Tokyo, où elle avait décroché le bronze. 

 Ali Farhat, Redakteur DW Afrique
Ali Farhat Journaliste au programme francophone de la Deutsche Wellederpariser