Assassinat des experts de l′ONU : la RDC répond aux Etats-Unis | Afrique | DW | 20.02.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Assassinat des experts de l'ONU : la RDC répond aux Etats-Unis

Selon le ministre des Affaires étrangères Léonard She Okitundu, la liste de susspects transmise par les USA a bien été remise à la justice. L'ambassadrice américaine a dénoncé l'inaction du président Kabila.

Écouter l'audio 00:57

"Si Madame Haley n'est pas informée, qu'elle demande au chargé d'affaires" - Léonard She Okitundu

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, a conclu, ce dimanche 18 février 2018, une visite de deux jours en Zambie. Une visite de travail dédiée à des "questions d'intérêts communs" entre les deux pays qui partagent une frontière commune.

Il a été notamment question d'exploitation minière, d'énergie, de transport ou encore de sécurité. 

Le président congolais était accompagné du ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu. Au micro de la DW, celui-ci a répondu à l'ambassadrice des États-Unis à l'ONU, Nikki Haley.

Une réponse très franche après les récentes déclarations de la diplomate amérciaine. Cette dernière a publiquement affirmé avoir remis une liste contenant les noms des principaux suspects de l'assassinat des experts onusiens en RDC en mars 2017.

Nikki Haley a dénoncé le fait que le président congolais Joseph Kabila aurait ignoré cette liste et s'est inquiété du fait que personne n'ait été interpellé. 

Enquête en cours

"Les deux noms ont été donné par courrier au chef de l'Etat. Une enquête est menée par les services judiciaires de République démocratique du Congo et dans le même temps une réponse a été donnée à travers le chargé d'affaires de l'ambassade des Etats-Unis à Kinsahsa", explique Léonard She Okitundu.

"Si Madame Haley n'est pas informée qu'elle demande des comptes au chargé d'affaires", estime-t-il avant d'assurer qu'une réponse sera aussi envoyée "par voie diplomatique"

L'assassinat des deux experts de l'ONU, un Américain et une Suédoise, a eu lieu le 12 mars 2017. Le gouvernement congolais avait alors accusé des miliciens.

 

Vous pouvez écouter les déclarations de Léonard She Okitundu en cliquant sur l'image ci-dessus.

Audios et vidéos sur le sujet