Arménie, la “révolution de velours” atteint son objectif | Allemagne | DW | 08.05.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Arménie, la “révolution de velours” atteint son objectif

 Les journaux allemands se penchent ce mardi sur l’élection de l’opposant Nikol Pachinian au poste de premier ministre en Arménie, mais aussi sur les relations entre l’Allemagne et la Russie sous Vladimir Poutine. 

Le fait que le Kremlin annonce une visite de la chancelière en Russie juste après la prestation de serment de Vladimir Poutine ne relève pas du hasard, peut-on lire dans la Süddeutche Zeitung. Angela Merkel se rendra à Sotchi le 18 mai. 
Sa dernière visite remonte à un peu plus d'un an, mais, précise le journal, l'Allemagne est profondément divisée en ce qui concerne la relation avec la Russie. Certains reprochent à Berlin de ne pas être assez ferme envers Moscou souvent accusé d’agression, de déstabilisation des institutions démocratiques et de manipulation. 
A ce sujet justement, l'hebdomadaire der Spiegel rappelle que Gerhard Schröder, présent à l’investiture de Poutine, veut à nouveau rapprocher la Russie et l'Allemagne.  “Mais faire partie de la mise en scène de Poutine n'est pas la bonne voie pour un ancien chancelier” écrit le journal. Beaucoup souhaitent une nouvelle politique de l’Allemagne à l’égard de la Russie, selon la Süddeutche Zeitung. 
Pour la Frankfurter Rundschau, avec ce nouveau mandat de Poutine, les relations de l'Occident avec la Russie pourraient justement prendre un nouveau départ ou du moins on pourrait observer quelques changements. Le journal donne l’exemple de la guerre en Syrie ou du conflit dans l'est de l'Ukraine qui pourraient être résolus.
L'Occident fait bien d'engager le dialogue, selon le quotidien de Frankfurt qui reste tout de même lucide "avec la confirmation de Dmitri Medvedev comme premier ministre, le Kremlin s'abstiendra certainement de lancer des réformes politiques nationales urgentes et poursuivra sa politique étrangère."

Armenien Parlament stimmt erneut über Ministerpräsidenten ab (picture-alliance/dpa/Tass/A Geodakyan)

Nikol Pachinian est désormais le nouveau premier ministre de l'Arménie

Nikol Pachinian nouveau premier ministre de l'Arménie

La presse allemande s’intéresse également à ce qui est qualifié de “révolution de velours” en Arménie. La Berliner Zeitung revient sur le déroulement des événements ayant permis un changement de pouvoir dans l'ex-république soviétique d'Arménie.  Les manifestations de rue pacifiques ont permis à l'opposant Nikol Pachinian d’être élu nouveau chef du gouvernement. 
Pour der Spiegel “le leader de l'opposition a maintenant atteint son objectif.” Pachinian a promis à ses partisans une lutte contre la corruption et la pauvreté en Arménie et s'est également prononcé en faveur d'élections anticipées. Reste maintenant à voir s’il tiendra ses promesses.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !