Candidate des Verts, Annalena Baerbock est déterminée | Allemagne | DW | 16.09.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Candidate des Verts, Annalena Baerbock est déterminée

Déterminée, courageuse, sûre d'elle : c'est l'image que Annalena Baerbock veut donner d'elle-même. Portrait de la seule femme en lice pour la chancellerie.

Annalena Baerbock la candidate des Verts à la chancellerie, lors d'une conférence de presse

Annalena Baerbock avait déclenché des espoirs à l'annonce de sa candidature

"C'est une très bonne candidate, elle est intelligente, très travailleuse, a de vastes connaissances et connaît les bons sujets pour les verts", assure Rosa Wagner Kroeger, membre du parti écologiste allemand. Pour elle, il n'y a aucun doute, Annalena Baerbock est LA candidate qu'il faut.

Bien avant de faire son entrée en politique, Annalena Baerbock affichait déjà sa nature ambitieuse. Née en 1980 à Hanovre, capitale de l'Etat de Basse-Saxe, Annalena Baerbock a été une athlète de haut niveau pendant son adolescence. Juriste de formation et diplômée en droit international, elle est également mère de deux enfants. En 2005 elle adhère au parti des Verts.

Lire aussi : Elections du Bundestag 2021 : l'Europe et l'immigration

Sur le plan politique, elle a d'abord été active dans le parti à Bruxelles, au service d'une eurodéputée, puis en Allemagne, où elle a rapidement pris des responsabilités. Favorable à l'arrêt de la production d'électricité au charbon en Allemagne bien avant 2038, elle est par ailleurs pour une limitation de la vitesse sur les autoroutes à 130 kilomètres par heure et contre une augmentation des dépenses consacrées à la défense.

Les Verts se sont prononcés en faveur de mesures beaucoup plus énergiques en matière de protection du climat, une ligne que défend Annalena Baerbock même si elle est considérée au sein du parti comme une réaliste, prête à faire des alliances avec d'autres partis.

Lire aussi : Olaf Scholz, candidat de centre-gauche à la chancellerie

Dans leur manifeste électoral, les Verts n'ont pas admis, comme par le passé, qu'ils chercheraient une alliance avec les sociaux-démocrates. Mais selon les sondages, qui varient encore, une coalition avec die Linke (gauche radicale) et le SPD (socialiste) serait possible.

La protection du climat est l'une des priorités de la candidate des Verts.

La protection du climat est l'une des priorités de la candidate des Verts.

Des reproches

Lors du débat avec les autres candidats, le 3 août 2021, Annalena Baerbock a insisté sur sa grande priorité en ces termes: "La protection du climat est vitale pour moi dans toutes les négociations de coalition. Le prochain gouvernement allemand doit mettre le cap sur la neutralité climatique dans notre pays".

Un avis tranché donc mais les détracteurs d'Annalena Baerbock lui reprochent toutefois son âge, 40 ans, trop jeune pour certains. Quand d'autres pointent du doigt son manque d'expérience car elle n'a jamais fait partie d'un gouvernement.

Lire aussi : Débat télévisé entre trois chanceliers allemands potentiels

Et puis il y a aussi les casseroles qu'elle traînerait. Elle a par exemple reconnu avoir déclaré avec retard quelque 25.200 euros de primes défiscalisées. Elle est également accusée d'avoir gonflé son CV mais aussi d'avoir plagié certains passages de son ouvrage Jetzt (Maintenant) sans mentionner ses sources.

Écouter l'audio 02:23

Cliquez pour écouter l'audio

Des sceptiques

Marlis Lindenberg, militante des Verts allemands reconnaît les qualités d'Annalena Baerbock mais comme d'autres, elle reste tout de même sceptique quant à ses chances de réussir. "Je pense qu'elle est une bonne candidate. Malgré ses erreurs, je pense toujours qu'elle est bonne. Qu'elle soit au gouvernement ou que les Verts soient au gouvernement, c'est important, c'est clair. Mais je ne pense pas qu'elle sera chancelière" concède-t-elle en souriant.

Lire aussi : Succesion d'Angela Merkel incertaine un mois avant le vote

Dans la course à la chancellerie, Annalena Baerbock affronte le vice-chancelier et ministre des Finances Olaf Scholz qui représente les sociaux-démocrates du SPD et Armin Laschet, président de l'Union chrétienne-démocrate et ministre-président de Rhénanie du Nord-Westphalie.