Angela Merkel : visite délicate en Russie | International | DW | 15.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Angela Merkel : visite délicate en Russie

Sur le front diplomatique, les efforts de la communauté internationale se poursuivent. Condoleezza Rice est arrivée en Géorgie et la chancelière allemande est à Sotchi pour s'entretenir avec Dmitri Medvdev.

Russian President Dmitry Medvedev, right, and German Chancellor Angela Merkel walk to a joint press conference in the Russian Black Sea resort city of Sochi, Friday, Aug. 15, 2008. Merkel arrived in Russia Friday on a one-day working visit. (AP Photo/Misha Japaridze)

Cette rencontre au bord de la mer noire était en fait prévue depuis longtemps. Mais les événements vont évidemment centrer les discussions sur le conflit russo-géorgien qui a éclaté il y a plus d'une semaine. La chancelière est partie avec l'intention d'insister sur le respect de l'intégrité territoriale et la souveraineté de la Géorgie. Son autre message : la crise ne peut être résolue par des moyens militaires. Selon Ruprecht Polenz, le président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag, la chambre basse du Parlement, « la chancelière a clairement dit que nous ne tenons pas à tenir un rôle de médiateur, que la tâche de l'Union européenne est commune. Mais l'Allemagne a de bonnes relations avec la Russie ainsi qu'avec la Géorgie et veut les amener à débloquer les contacts directs entre eux » .


Effectivement Berlin entretient d'étroites relations avec les deux pays. Elle est donc bien placée pour encourager la stabilisation dans le conflit du Caucase. Car s'il s'agit d'un devoir commun aux pays de l'UE, ces derniers sont jusqu'ici assez divisés sur la position à adopter.


L'Allemagne est de ceux qui, depuis le début des hostilités, ont choisie l'option modérée. Elle affirme qu'aucune partie n'est innocente, mais prend soin d'éviter toute mise en accusation unilatérale. C'est du moins l'impression que veulent donner les dirigeants du pays, car dans les faits, on a relevé ces derniers jours une certaine divergence entre chrétiens démocrates et sociaux démocrates, entre Angela Merkel et le ministre des affaires étrangéres Frank-walter Steinmeier.


Il n'est en tout cas pas garantie que la voix allemande réussisse à peser, et certains estiment que la vraie négociation se jouera entre Washington et Moscou.


Cette visite doit durer deux jours. La chancelière se rendra ensuite à Tblilissi, dans les pas de Condoleezza Rice, et rencontrera elle aussi Mikheïl Saakachvili.

  • Date 15.08.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/ExzK
  • Date 15.08.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/ExzK
Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !