Amélioration des relations intercoréennes | International | DW | 24.08.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Amélioration des relations intercoréennes

Les tensions s’apaisent entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Pyongyang avait envoyé hier une délégation à Séoul à l’occasion des obsèques de l’ancien président sud-coréen Kim Dae-jung.

default

Le message apporté par la délégation nord-coréenne a été bien accueilli par le président sud-corée Lee Myung-bak.

Südkorea Präsident Kim Dae Jung

Cérémonie en l'honneur de l'ancien président sud-coréen Kim Dae-jung mercredi dernier à Séoul.

La rencontre n'aura duré qu'une demi-heure entre le président sud-coréen Lee Myung-bak et les délégués du régime communiste nord-coréen. Et pourtant certains observateurs lui accordent une dimension historique. Après des mois de vives tensions causées par le programme nucléaire de Pyongyang et ses tests de missiles, pour la première fois des gestes et des mots amicaux ont été échangés. La délégation nord-coréenne était venue présenter des condoléances avant les funérailles de l'ancien président sud-coréen Kim Dae-jung. Elle apportait aussi un message de la part de son dirigeant Kim Jong-Il. Un message dont le contenu n'a pas été dévoilé, mais qui a visiblement été bien accueilli par Séoul. Lee Dong-kwan, porte-parole du président sud-coréen.


« Le président Lee a remercié les Nord-Coréens pour leur visite de condoléances. Il a souligné qu'aucun problème n'était insoluble si le Nord et le Sud menaient un dialogue sérieux. »

Lee Myung bak Präsident Südkorea

Lee Myung-bak a rendu hommage à l'ancien chef d'Etat Kim Dae-jung. Contrairerement à son prédécesseur, l'actuel président est partisan d'une ligne dure face à la Corée du Nord.

Kim Dae-jung, à la tête de la Corée du Sud de 1998 à 2003, avait justement réussi à mettre en place un tel dialogue. Sa politique de rapprochement avec Pyongyang, appelée « politique du rayon de soleil », lui avait même valu d'être récompensé par le Prix Nobel de la Paix en 2000. Depuis l'arrivée au pouvoir l'année dernière de Lee Myung-bak toutefois, le ton s'est durci. L'actuel président sud-coréen fait peu de concessions et a mis un terme à la politique d'aide sans condition en faveur de la Corée du Nord : en échange des livraisons d'aide, il exige en effet que Pyongyang renonce à ses activités nucléaires. Dans ce contexte, la rencontre d'hier, la première à un si haut niveau depuis deux ans, est peut-être le signe d'un nouveau départ dans les relations intercoréennes.

  • Date 24.08.2009
  • Auteur Aude Gensbittel / Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JHMW
  • Date 24.08.2009
  • Auteur Aude Gensbittel / Christophe Lascombes
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/JHMW
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !