Afghanistan : législatives sur fond de violence | International | DW | 18.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Afghanistan : législatives sur fond de violence

Les Afghans ont élu leurs députés dans un climat de violence. Des attentats ont eu lieu en différents points du pays, faisant une vingtaine de morts. Les enjeux : le taux de participation et les régularités du scrutin.

default

Les taliban avaient juré de perturber le déroulement du scrutin. Des attentats à la bombe ont eu lieu dans plusieurs points du pays, faisant de nombreux blessés. Quatre personnes dont des électeurs ont notamment été tués par une roquette et un obus de mortier dans le nord et dans l'est de l'Afghanistan. Un peu plus loin, sept membres des forces de sécurité afghanes ont péri dans une attaque d'un bureau de vote.

Wahlen in Afghanistan 2010

La queue devant un bureau de vote

Samedi matin, le président Hamid Karzaï a appellé ses concitoyens à se rendre aux urnes malgré tout :

"Nous espérons que les Afghans ne se laisseront pas dissuader par les problèmes sécuritaires, car il y en aura. J'espère qu'ils vont venir élire le candidat de leur choix, homme ou femme, sans se soumettre à aucune pression, par exemple en échange d'argent. J'espère que les Afghans voteront pour un parlement qui prendra le pays par la main afin de nous construire un avenir meilleur."

Faible taux de participation et fraudes électorales

Les Afghans élisaient leurs 249 députés pour la deuxième fois depuis la chute du régime des taliban en 2001. Selon la commission électorale, 40% des Afghans se sont rendus aux urnes.

Wahlen in Afghanistan 2010

Un homme chargé de la sécurité

Le taux de participation et la régularité du scrutin sont un enjeu de taille pour les puissances occidentales qui comptent retirer leurs troupes dès juillet 2011. Ces derniers jours, les autorités électorales avaient découvert des milliers de fausses cartes d'électeurs. Lors de l'élection présidentielle d'Hamid Karzai l'an dernier, un tiers des bulletins en sa faveur s'étaient révélés faux selon la Commission des plaintes électorales.

Cette année encore, les observateurs craignent de nombreuses fraudes, en raison notamment de l'encre déposée sur le doigt des électeurs pour éviter les doubles-votes - une encre qui n'est pas toujours indélébile.

Wahlen in Afghanistan 2010

Tremper son doigt dans l'encre indélébile, preuve qu'on a voté

Une électrice afghane évoque le cafouillage qui régnait dans son bureau de vote :

"Nous sommes venus à deux. J’ai pu voter sans aucun problème. Mon ami a trempé son doigt dans l’encre et sa carte d’électeur a été enregistrée. Mais lorsqu’il a voulu mettre son bulletin dans l’urne, on lui a dit que le bulletin n’était pas bon."

Les résultats définitifs officiels ne sont pas attendus avant le 31 octobre. Le chef de la mission de l'ONU en Afghanistan a estimé qu'il fallait tirer un "bilan mitigé" de ces élections.

Auteur : Cécile Leclerc

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !