Accord sur la politique agricole commune | International | DW | 20.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Accord sur la politique agricole commune

Les ministres de l'Agriculture de l'Union Européenne ont débattu toute la nuit à Bruxelles avant de parvenir à un accord sur la politique agricole commune. Résultat : une baisse des aides directes aux agriculteurs.

default

Bdt Oldtimer Traktorentreffen in Brandenburg

Le bilan de santé de la politique agricole commune dressé par les ministres n'est qu'un premier pas vers une grande réforme qui aura lieu en 2013. Les changements apportés permettent pourtant de régler d'ici-là des questions importantes, telles que celle des subventions à la production agricole. Dès l'année prochaine, les aides directes aux agriculteurs seront réduites, pour permettre de financer à la place des projets de protection de l'environnement et de développement rural. Les grandes et les moyennes exploitations verront donc leurs subventions baisser de 10 à 14%. La commissaire européenne à l'Agriculture Mariann Fischer Boel, s'est estimée satisfaite de l'accord atteint à Bruxelles :


« Je pense que nous avons réussi à améliorer les possibilités de faire face aux nouveaux défis de l'agriculture européenne et que nous serons mieux préparés à l'après 2013. Et comme je l'ai dit pendant la réunion, si nous avions échoué, le perdant aurait été le secteur agricole de l'Union Européenne. »


Rotbunte Kühe

Un autre compromis important concerne le secteur laitier. Les ministres se sont mis d'accord pour relever de 1% pendant cinq ans les quotas laitiers. Introduits en 1984 pour lutter contre la surproduction, ils doivent disparaître définitivement en 2015. L'Allemagne, qui craint que ces mesure entrainent une chute des prix et menacent l'existence de ses producteurs a réussi à faire accepter à Bruxelles la création d'un fond de soutien pour le lait. La ministre allemande de l'agriculture, Ilse Aigner :


« Je me réjouis qu'on ait tenu compte du souhait allemand de créer un fond pour le lait. Les Etats régionaux vont pouvoir offrir des mesures de soutien supplémentaire pour renforcer la compétitivité des exploitations, particulièrement dans les zones défavorisées. Ce fond est un instrument efficace pour atténuer contre les répercussions économique négatives que pourraient avoir la suppression des quotas laitiers en 2015. »


Une consolation pour l'Allemagne, qui doit accepter par ailleurs une forte baisse de ses subventions. Selon la ministre, les agriculteurs allemands vont perdre 240 millions d'euros d'aides par an.

  • Date 20.11.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Fydt
  • Date 20.11.2008
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Fydt
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !