400 000 visiteurs au Cebit | Allemagne | DW | 09.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

400 000 visiteurs au Cebit

Nombre d'exposants et de visiteurs en chute libre, défection de grands noms : le Cebit, le plus grand salon au monde des hautes technologies, a fermé ses portes ce week-end à Hanovre avec un gros mal de tête.

default

L'Allemagne est le leader mondial dans le domaine des salons internationaux. Les deux tiers des 150 plus grandes foires se déroulent sur son territoire. Seulement voilà, la crise se fait sentir dans tous les secteurs. Et le Cebit en a fait les frais cette année. Le spécialiste de l'informatique n'a accueilli que 400 000 visiteurs - 20% de moins que l'année dernière. Les organisateurs essaient quand même de garder leur bonne humeur. Ernst Raue, chef de la société Deutsche Messe:

CeBIT 2009

« Ces temps-ci, il est déjà très satisfaisant de pouvoir mettre sur pied un salon réputé dans le monde entier. Peu importe le nombre de visiteurs, le Cebit est indispensable au secteur de l'informatique et à toutes les branches qui en dépendent. »

Même si cette année, des grands noms comme Nokia, Samsung ou Kyocera manquaient à l'appel. Côté produits, une expression était sur toutes les lèvres à Hanovre, le « Green IT », les technologies vertes. Avec par exemple des « compteurs intelligents » qui permettent de surveiller en temps réel la consommation d'électricité d'un foyer ou d'une entreprise. Et le cas échéant, remédier à des problèmes ponctuels de trop forte consommation. Mais tout ce qui a l'air « green » n'est pas forcément écologique. C'est ce que dénonce au Cebit Jürgen Kuri, spécialiste en informatique:

CeBIT 2009

« Green IT, cela ne signifie pas du tout Fair IT. Ça ne veut pas dire en effet que l'ensemble du processus de fabrication peut être qualifié d'écologique – avec par exemple une réduction maximale des produits et des émissions toxiques. Cela ne veut pas dire non plus que les fabricants se sont engagés à respecter au maximum le bien-être et le droit de leurs employés, qui se trouvent souvent dans les pays en développement. Dans notre secteur, ce genre de discussions n'est pas encore au cœur des préoccupations ».

Les entreprises sont en tous les cas intéressées par la réduction de leurs coûts énergétiques. L'espace consacré aux technologies dites vertes était cette année au Cebit cinq fois plus important que l'an passé.


  • Date 09.03.2009
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/H8WO
  • Date 09.03.2009
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/H8WO