1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Club de l’Auditeur

Zéro pointé pour les mutilations génitales féminines

Les Nations Unies ont voté une résolution qui interdit les Mutilations génitales féminines dans le monde. Un espoir pour des millions de femmes.

default

A l'heure des téléphones portables, des lames de couteaux ou de raseoirs sont encore utilisés pour l'excision des femmes en Afrique

Le 20 décembre 2012 est une date mémorable : l'Assemblée générale des Nations Unies a voté une résolution dans laquelle les pays s'engagent à combattre les mutilations génitales féminines (MGF).

Considérant cette pratique comme une violence contre les femmes, nocives à leur bien-être, ils s'engagent à renforcer les programmes d'information et de sensibilisation de tous et d'associer filles et garçons à ces programmes de prévention.
Et surtout, ils doivent mettre fin à l'impunité de ceux qui pratiquent ou encouragent les mutilations génitales féminines, tout en offrant des alternatives aux exciseuses traditionnelles.

Alors est-ce un réel progrès ?

Oui, affirme le Dr. Morissanda Kouyaté, directeur exécutif du Comité inter-Africain qui lutte depuis des années contre cette coutume. Même si ce n'est qu'une étape de la bataille contre l'excision, elle permet d'espérer la fin du calvaire pour tant de femmes, dont l'une, Aoua, du Mali, témoigne de ce qu'elle continue d'endurer depuis son enfance jusqu'à nos jours.

Écouter l'audio 27:12

Zéro pointé pour les mutilations génitales féminines

Audios et vidéos sur le sujet