1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Yoweri Museveni tenté par la présidence à vie

Le parti du président Yoweri Museveni, a décidé de déposer une proposition de loi qui annulerait la limite d'âge à la présidentielle. Ce qui garantirait la pérennité du président Museveni au pouvoir. Le projet divise.

Écouter l'audio 03:37

"Nous travaillons dur pour empêcher la présidence à vie" (Winnie Kiiza)

En l'état, la constitution ougandaise prévoit que les candidats à la fonction suprême doivent être âgés de moins de 75 ans. Un verrou que le parti présidentiel veut faire sauter.

Si l'initiative aboutit, le vieux président, Yoweri Museveni, âgé de 73 ans actuellement, pourrait briguer un nouveau mandat lors de la prochaine élection présidentielle, prévue en 2021.

Ce que ne veut pas tolérer l’opposition. "Nous travaillons dur en tant que membres de l'opposition pour nous assurer qu'ils ne réussissent pas à modifier la constitution", a déclaré Winnie Kiiza, la cheffe de file de l’opposition ougandaise.

Avant d'ajouter, "nous utilisons notre position de parlementaire pour agir, en tant que représentants des Ougandais. Nous allons demander aux populations d'exiger un référendum sur cette question. Cela ne devrait pas être une question laissée aux seuls députés".

Les députés du parti présidentiel ont déjà modifié la constitution en 2005 pour supprimer la limitation des mandats présidentiels - qui étaient de deux au maximum. Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986 et a été réélu l'an dernier.

Pourquoi limite d’âge et la limitation des mandats?

Les opposants pourraient laisser les électeurs trancher dans les urnes. Mais vu comment les élections se déroulent dans ces pays, ils refusent. Le processus n’est pas souvent équitable avec des cas d’intimidation. Au Zimbabwe tout comme en Ouganda, les opposants qui osent défier les présidents à vie sont systématiquement maltraités ou arrêtés.

Dans ces pays, les présidents ont toujours utilisé la machine et les moyens de l’Etat pour faire campagne. Norbert Mao, un opposant ougandais a déclaré à la Deutsche Welle que dans son pays, "le président a transformé la banque centrale en un guichet automatique privé. Il s'en sert à volonté à des fins personnelles.

Pour lui," le président utilise cet argent pour corrompre les électeurs à toutes les élections. Il s'appuie également sur les forces de l'ordre et fait appel à l'armée comme son machin personnel."

Dans ces conditions, pour les opposants, la limitation des mandats et la limite d’âge sont l’unique dispositif pour garantir l’alternance au pouvoir.

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !