Y a-t-il quelqu′un pour aller voter ? | Dossier | DW | 20.05.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Y a-t-il quelqu'un pour aller voter ?

34 % des Européens pensent se rendre aux urnes pour les élections européennes. A deux semaines des scrutins, l’édition 2009 se dirige tout droit vers un nouveau record d’abstention.

default

Les bureaux de vote risquent de passer une journée bien calme.

Les élections européennes risquent de tourner au flop, et ce malgré la campagne de communication massive menée sur Internet par le Parlement.

Le désaveu européen se constate notamment dans les pays de l’Est, paradoxalement les derniers venus et dont l’aventure européenne est la plus jeune. Selon les sondages Eurobaromètre, le taux de participation atteindrait à peine 13% en Pologne et 15% en Slovaquie.

Est-ce parce que l’argent manque pour financer une campagne électorale digne de ce nom dans ces pays particulièrement touchés par la crise économique ? Où bien est-ce justement une sorte de désillusion face à ce que l’Europe a pu et su faire pour aider les pays de l’Est en ces temps difficiles.

En Roumanie en tout cas, un conseiller du Président affirme „ qu’en temps de crise, on ne veut pas gaspiller l’argent“. Résultat : pas d’affiches, pas de tracts et donc pas de débat.

Mais les pays de l’Est ne sont évidemment pas les seuls à manquer d’enthousiasme. Il s’agit d’une tendance générale. Au Royaume-Uni, l’intention d’aller voter se situe autour de 20 %, et on parle plutôt du scandale des notes de frais que d’Europe. Le détournement de la campagne constitue d’ailleurs le leitmotiv des élections europénnes. En Allemagne on a transformé la bataille électorale en un échauffement pour les élections nationales de septembre prochain. En France, c’est le „vote sanction“ contre la politique de Nicolas Sarkozy qui fait la Une. Mais cela a au moins le mérite de motiver les électeurs : en France et en Allemagne, près de 45 % pensent se rendre aux urnes.