Wulff contre Gauck, un faux duel ? | Vu d′Allemagne | DW | 29.06.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Wulff contre Gauck, un faux duel ?

A la veille de l'élection du président fédéral, les journaux allemands font le point sur les deux principaux candidats et leurs chances d'être élus par l'Assemblée fédérale.

default

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'y a pas deux, mais trois candidats à l'élection.

Die Welt évoque la dernière ligne droite de la campagne de Christian Wulff. Le candidat présenté par la coalition d'Angela Merkel a invité une centaine des délégués désignés par les conservateurs et les libéraux pour le vote de demain, afin de rallier à lui ceux qui seraient tentés de choisir son adversaire de l'opposition Joachim Gauck. Celui-ci est en effet populaire dans l'est de l'Allemagne, dont il est originaire, et des délégués libéraux de Saxe ont laissé entendre qu'ils voteraient pour lui. Dans un encart, le quotidien nous apprend d'ailleurs qui va élire le président : 1244 personnes en tout, dont les 622 députés du Bundestag et le même nombre de délégués, parmi lesquels des responsables politiques régionaux mais aussi des personnalités du monde artistique, sportif et scientifique.

Infografik Bundesversammlung 2010 englisch

La composition de l'assemblée fédérale

Pour répondre à ceux qui réclament un changement dans le mode d'élection du président, la Berliner Morgenpost prend position pour un maintien du système en l'état. Les deux candidats, hommes de grande expérience, passionnés et raisonnables, sont en mesure de convaincre l'assemblée fédérale, sans hausser le ton et en se témoignant un respect mutuel. Qu'en serait-il avec une élection au suffrage direct ? Selon le journal, on risquerait alors de voir triompher le populisme.

La Süddeutsche Zeitung ne se fait pas d'illusion quant à l'issue du vote, qui devrait désigner Christian Wulff comme successeur du président démissionnaire Horst Köhler. Mais souligne que le peuple allemand, lui, aurait préféré Joachim Gauck. Dans le fond, souligne le journal, Angela Merkel est bien plus proche du candidat de l'opposition que du sien. Mais le choix du président est toujours le résultat de jeux politiciens. Au final, conclut la SZ, même si Wulff réussit à être élu, cela ne renforcera pas la chancelière qui se retrouve de plus en plus isolée au sein de son propre camp.

Horst Koehler

Horst Köhler a annoncé sa démission soudainement il y a un mois.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung consacre elle aussi une large place aux deux candidats. Sur sa Une, le journal ose un parallèle entre la Coupe du monde de football et le président fédéral en écrivant : « lorsqu'un grand événement sportif anime le monde, les Allemands n'ont pas de mal à s'unir. En temps normal, cette tâche difficile échoit au président. » A noter qu'à l'instar de ses confrères de la presse quotidienne, la FAZ n'a pas jugé nécessaire de dresser le portrait de Lukrezia Jochimsen, la candidate présentée par l'extrême-gauche.

Auteur : Anne Le Touzé
Edition : Elisabeth Cadot

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !