1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Wolfgang Schäuble veut élargir les prérogatives des services de sécurité

Wolfgang Schäuble

Wolfgang Schäuble

« Les terroristes islamistes communiquent de plus en plus par Internet ». C’est du moins ce qu’affirme le ministre allemand de l’Intérieur qui cite les experts de l’Office Criminel Fédéral. Les attentats avortés auraient pu coûter la vie à de nombreuses personnes, la menace terroriste est bien réelle en Allemagne, estime Wolfgang Schäuble. A peine les arrestations annoncées, le ministre a relancé un débat que l’on croyait terminé. Il a de nouveau proposé d’adopter une législation autorisant la police à espionner les disques durs, la mémoire des ordinateurs de toute personne soupçonnée d’activités terroristes. Wolfgang Schäuble : 'Il est tout à fait justifié que les services de sécurité puissent disposer de tous les moyens sur une base légale claire, pour pouvoir accomplir leur travail avec succès et contrer à temps les criminels '

Les plans du ministre prévoient que les services secrets et judiciaires puissent espionner les ordinateurs en leur envoyant par courrier électronique des "chevaux de Troie", sortes de virus informatiques, qui, secrètement, analyseraient les logiciels à distance. Certains sociaux-démocrates (SPD), partenaire des chrétiens démocrates au sein du gouvernement allemand, expriment force critiques et réserves face à de tels plans, de même que les partis de l’opposition, Verts, Libéraux et le Parti de la Gauche. Ils redoutent que de telles mesures ne restreignent encore davantage la sphère privée de chaque citoyen. Rappelant le passé totalitaire de l’Allemagne, ils soulignent le risque d’un usage abusif . La ministre de la Justice, la social - démocrate Brigitte Zypries a souligné que les arrestations sont un exemple du succès des enquêteurs obtenu, sans recourir aux nouvelles formes d’espionnage informatique préconisées par son collègue conservateur de l’Intérieur. Les enquêteurs ont en partie simplement contrôlé et en interceptant les courriers électroniques. Brigitte Zypries : « Ces contrôles sont déjà possibles. On n’a pas besoin pour celà de pénétrer dans les ordinateurs de suspects et d’ analyser les données en ligne. »

Ce jeudi les services allemands ont commencé à évaluer de nombreux documents, disques durs et ordinateurs saisis lors de perquisitions dans une trentaine de domiciles ainsi que dans un centre d'information islamique de la ville d'Ulm dans le Bade-Wurtemberg.

Selon le BKA , l’Office Fédéral de la Police Criminelle, les suspects arrêtés mardi étaient en liaison avec des cellules terroristes au Pakistan, où ils avaient été entraînés dans des camps spéciaux et communiquaient entre eux par Internet. Les dirigeants du camp CDU / CSU (conservateur) de la Chancelière Angela Merkel proposent de rendre punissables les séjours en camp d'entraînement et la diffusion de notices de fabrication de bombes. Cette idée pourrait être présentée dès vendredi par le ministre fédéral de l'Intérieur, Wolfgang Schäuble à ses homologues des Länder( Etats régionaux). Wolfgang Schaüble espère obtenir rapidement leur accord.

  • Date 06.09.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jv
  • Date 06.09.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jv