1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Wolfgang Schäuble, une volonté de fer nommée à l'Intérieur

Suite de notre série sur les nouveaux ministres du cabinet Merkel. Après le chef de la diplomatie Frank Walter Steinmeier et le nouveau ministre de l’économie Michael Glos, voici le portrait d’un autre homme fort du gouvernement Merkel, Wolfgang Schäuble, le nouveau ministre de l’Intérieur.

Le nouveau ministre allemand de l'intérieur

Le nouveau ministre allemand de l'intérieur

Pour Wolfgang Schäuble, c’est un véritable come-back en politique. Cinq ans après avoir quitté toutes ses fonctions suite au scandale de la caisse noire de la CDU, l’ancien bras droit du chancelier chrétien démocrate Helmut Kohl est de retour sur le devant de la scène. Siégeant au Bundestag depuis 1972, ce juriste aujourd’hui âgé de 63 ans, marié et père de quatre enfants, a déjà occupé pendant trois ans le poste de ministre de l’intérieur, entre 1989 et 1991. A cette époque, il participe activement à la réunification de l’Allemagne et ce malgré l’agression dont il est victime en 1990… A l’occasion d’un meeting politique, un déséquilibré ouvre le feu sur lui, le clouant à vie dans une chaise roulante. Cet accident aurait pu sonner le glas de sa carrière politique, mais l’homme, doté d’une volonté de fer, se remet en quelques mois….

Ce ne sera toutefois pas la fin de ses revers. En effet, en 1998, Helmut Kohl réduit à néant les ambitions de son dauphin en se représentant contre Gerhard Schröder, un scrutin que l’ancien ténor de la CDU d’ailleurs perdra. Le dernier gros coup dur en date remonte à février 2000, quand éclate le scandale des pots-de-vin perçu par Schäuble de la part d’un marchand d’armes, il démissionne alors de toutes ces fonctions et sera évincée la même année par Angela Merkel de la présidence de la CDU. Merkel avec laquelle il entretiendra des relations d’autant plus tendues qu’elle soutiendra en 2003 la candidature de Horst Köhler au poste de président de la république fédérale allemande, et non la sienne. Devenir président était pourtant un de ces vieux rêves…Depuis, le temps semble à l’accalmie… Mettant à profit ses compétences reconnues en matière de diplomatie, la chef de la CDU a même chargé son vieux rival de la représenter à Washington en juillet dernier, où il a rencontré le président américain Georges Bush. Comme le phoenix qui renaît de ses cendres, Schäuble s’est toujours remis de ses échecs. Sa nomination à l’intérieur le confirme.

  • Date 22.11.2005
  • Auteur Manon Rivière
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76v
  • Date 22.11.2005
  • Auteur Manon Rivière
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76v