1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Wofgang Schäuble choque la classe politique allemande

Wolfgang Schäuble

Wolfgang Schäuble

En contrepartie, les jeunes de moins de 25 ans auraient dû passer un test psychologique pour pouvoir acheter une arme. La motivation du ministre : harmoniser la législation allemande avec la législation en vigueur dans l’Union européenne…Sa proposition a immédiatement provoqué une levée de boucliers dans la classe politique allemande.

Après la tuerie perpétrée en 2002 par un lycéen de 19 ans à Erfurt dans l’est de l’Allemagne, le pays avait été profondément choqué. 16 lycéens et professeurs avaient été froidement abattus avant que le jeune homme, membre d’un club de tir, ne se tire lui-même une balle dans la tête. Sous le choc d’Erfurt, la possession d'armes à feu avait peu de temps après été relevé de 18 à 21 ans pour les membres de clubs de tir. Un choc que le ministre de l’Intérieur Wolfgang Schäuble semble avoir surmonté. Le chef du SPD ( parti social démocrate allemand) Kurt Beck a déclaré ne rien avoir contre les clubs de tir, mais que moins il y aurait d’armes entre les mains de jeunes et moins il y aurait de risques de meurtres d'innocents. L'un des représentants du parti des Verts au Bundestag, Hans-Christian Ströbele, a également critiqué le projet, estimant dans une interview au quotidien Neue Presse, qu'une telle réforme serait susceptible de "mettre en danger les jeunes et d'autres personnes". Quant à Gerhard Baum, du Parti FDP( Parti Libéral) , lui même ex ministre fédéral de l’Interieur, il a lui aussi vivement critiqué le projet de son prédécesseur:

”C’est un signal complètement déplacé ! Je me demande de toute facon pourquoi est ce que les tireurs sportifs ont le droit de ramener et de stocker leurs armes à la maison ? Il semble qu’une fois dissipée la fumée des tirs après de tels massacres, certains politiciens oublient vite leurs engagements pris alors.. Le constat du Ministère fédéral de l’Intérieur selon lequel la hausse de la limite d'âge en 2002 n'avait pas véritablement contribué à améliorer la sécurité, eh bien ce constat je le mets fortement en doute. Je le répète, ce signal est tout à fait déplacé et on devrait pas toucher à cette loi !”

Konrad Freiberg, du syndicat fédéral de la police, a souligné que discuter de l’âge des détenteurs d’armes ne suffit pas. Il a exigé qu’un registre central des armes soit enfin mis en place en Allemagne. « Nous vivons dans un pays où chaque banane et chaque pomme de terre est enregistrée. Ne serait pas préférable de savoir combien d’armes légales il y a dans le pays, et qui les possède ? »

Ines Geipel, sociologue, si elle aussi ne souhaite pas un abaissement de l’âge légal pour se procurer une arme, fait remarquer qu’un gros problème reste le nombre croissant d’armes illégales : ”Force est de constater qu’il y a des tas de jeunes armés jusqu’aux dents et avec une énorme haine dans le ventre. Et apparemment ce n’est plus un problème que de se procurer des armes dans ce pays…

La société allemande ne semble donc malheureusement pas à l’abri de futures tueries, qu’elles soient perpétrées par des armes légales ou illégales. Quoiqu’il en soit, à l'issue d'une réunion de travail ce lundi midi, le ministre Wolfgang Schäuble a finalementfait marche arrière et décidé l'abandon de son projet.

  • Date 03.09.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jx
  • Date 03.09.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2jx