1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Westerwelle dans l'impasse

Au menu de la presse ce vendredi : le projet de baisses d’impôts en Allemagne, Mahmoud Abbas et la contrebande d’armes au Proche-Orient.

default

Le projet du nouveau gouvernement allemand est remis en cause suite aux nouvelles estimations qui prévoient une baisse des rentrées fiscales pendant les deux prochaines années. L'illusion d'une meilleure conjoncture est finie, écrit die Welt. Mais les données actuelles ne fournissent pas non plus d'argument aux conservateurs et aux libéraux au pouvoir pour faire marche arrière sans perdre la face. Moins d'impôts, c'est aussi un moyen éprouvé de remettre l'Allemagne sur le chemin de la croissance. Une telle stratégie n'est toutefois durable que si l'on prend en compte la consolidation du budget.

La réalité va être dure à accepter pour les libéraux, estime la Süddeutsche Zeitung. Car la réussite de leur campagne législative ne reposait en fin de compte que sur un thème : la promesse d'une baisse d'impôts et d'un système fiscal simplifié. Guido Westerwelle a désormais deux possibilités : agir en tant que chef de parti ou bien en tant que vice-chancelier. Dans le premier cas, il reste fidèle aux plans de son camp et risque de violer la constitution. Dans le second cas, il s'engage avant tout pour l'Etat et le bien-être commun et abandonne tout. Il gagnerait alors en charisme mais serait accusé de mensonge électoral.

Coté international, la presse commente la décision de Mahmoud Abbas de ne pas briguer de nouveau mandat présidentiel palestinien. Une décision compréhensible pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung. L'homme a largement atteint l'âge de la retraite. Il est par ailleurs usé par des années de petite guerre avec Israël et de confrontation avec le Hamas. Quant à ses succès politiques, ils n'ont rien d'extraordinaires… il faut dire que l'Etat hébreu ne l'a pas beaucoup aidé. Personne ne voit cependant qui pourrait bien lui succéder.

On reste au Proche-Orient, où la marine israélienne a intercepté plusieurs tonnes d'armes avant hier. La Tageszeitung constate que malgré les promesses internationales d'assurer à Israël ses arrières et de l'aider à combattre contre la contrebande d'armes, Jérusalem reste seul face à cette menace. La contrebande prospère aussi bien au Liban que dans la bande de Gaza. Les armes en provenance de Téhéran atteignent leurs destinations sans problème et attendent une prochaine guerre qui, à nouveau, ne changera rien, si ce n'est qu'à chaque fois il y a davantage de morts.

Anne-Julie Martin / Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !