1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Vouloir l'emporter...

La presse allemande revient aujourd'hui sur l'Égypte, mais s'intéresse aussi à la fusion prévue en Allemagne entre deux discounters de téléphonie mobile qui veulent damer le pion à Deutsche Telekom, le leader du marché.

Les deux discounters de la téléphonie mobile allemande veulent jouer dans la cour des grands

Les deux discounters de la téléphonie mobile allemande veulent jouer dans la cour des grands

Aristote a dit un jour : le tout est plus que la somme de ses parties, constate la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Aujourd'hui encore, les managers misent sur cette devise, même s'ils l'utilisent plus de manière matérialiste que philosophique. Que signifie cette fusion pour le consommateur ? En fait, il pourrait profiter d'un réseau de téléphonie mobile plus étendu et d'un meilleur service. Les clients des deux discounters de la téléphonie mobile qu'étaient O2 et E-Plus se plaignaient de plus en plus du service de leurs fournisseurs.

Ägypten Unruhen in Kairo

En Égypte, l'heure n'est plus à la discussion, mais aux hurlements

Le problème de cette fusion est cependant qu'elle réduit le paysage concurrentiel à seulement trois grands fournisseurs, craint die Welt. La pression sur les prix en sera donc automatiquement réduite. Il sera même possible aux nouveaux trois grands de se partager tranquillement le marché. Pour le consommateur, cela n'apportera donc pas d'avantage majeur.

die tageszeitung ne partage pas ces craintes. L'exemple des Pays-Bas, qui présentent une constellation identique et où la bataille sur les prix fait rage, montre bien que les consommateurs allemands ne seront pas désavantagés par une telle fusion.

Kinder in Ägypten

Quel sera leur avenir dans une Égypte qui continue de se déchirer ?

Le quotidien de Berlin ouvre également ses colonnes à un journaliste et politologue libanais qui analyse la situation en Égypte. Pour lui, la destitution de Morsi inaugure le déclin de l'islam politique. Ce ne sont pas les militaires qui ont provoqué le désaveu des Frères Musulmans, c'est leur échec politique massif qui a entraîné la perte de leur légitimité politique. Ils ont beau continuer à polariser la société égyptienne, ils courent inévitablement à l'échec. En effet, la politique exige que l'on fasse des compromis. Le fait que l'Occident n'exige pas le retour de l'ex-président, mais seulement sa libération est à ce titre éloquent.

Actuellement, la discussion politique en Égypte est tout aussi démocratique qu'une bagarre dans une discothèque de village, constate la Süddeutsche Zeitung. Tous les participants ne rêvent que de détruire, sinon physiquement, du moins politiquement, leurs adversaires. L'heure est aujourd'hui à la populace, aux hurlements et aux démagogues. Et plus personne n'entend les quelques voix raisonnables qui s'élèvent des deux côtés. Elles sont étouffés par le chaos ambiant, conclut le quotidien de Munich.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !