1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Vote massif malgré des problèmes techniques

En mi-journée électorale en Guinée, de longues files d'attente sont visibles devant les bureaux de vote. Les principaux candidats ont appelé à une élection pacifique et transparente. Les résultats seront connus dans 72H.

Écouter l'audio 00:15

"La Guinée a besoin de paix, de solidarité et d'unité" (Alpha Condé)

Plus de six millions d'électeurs votent en masse depuis le matin en pour désigner le président de la République de Guinée. Le président sortant, Alpha Condé a exprimé son suffrage ce matin, peu après 10H locales, et appelé ses concitoyens à aller aux urnes dans la paix.

Il a été suivi du principal opposant Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG. Celui-ci a appelé les Guinéens à éviter les violences post-électorales mais a demandé à la communauté internationale de veiller à une élection transparente.

Le vote doit durer 11H de temps (de 7H à 19H locales). Mais de nombreux bureaux de vote ont ouvert en retard et à plusieurs endroits du pays, des problèmes d'absence de matériels électoraux sont rapportés.

Cellou Dalein Diallo est le principal challenger du président-candidat

Cellou Dalein Diallo est le principal challenger du président-candidat

Nouveau duel Condé-Diallo

L'enjeu principal porte sur l'éventuelle réélection de M. Condé au premier tour, comme le proclame sa campagne - cinq ans après une victoire à l'arraché au second tour sur Cellou Dalein Diallo, l'actuel chef de l'opposition, - un objectif que ses adversaires jugent irréalisable sans fraude caractérisée. Les sept concurrents de M. Condé ont invoqué la non-distribution d'une proportion significative de cartes d'électeur et l'inscription présumée indue sur les listes électorales de nombreuses personnes, "notamment des mineurs", pour réclamer un report de l'élection. Mais leur souhait n'étant pas exaucé, il est à craindre que la période post-électoral occasionne des troubles.

Plusieurs missions d'observation sont sur place. L'Union européenne, l'Union africaine, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest notamment ont envoyé des observateurs. Enfin, près de 19.000 policiers, gendarmes et agents de la protection civile sont déployés pour sécuriser le scrutin.

Écouter l'audio 02:06

Forte affluence à Ratoma, grande commune de Conakry (Reportage d'Abdramane Cissé)

Réécoutez notre émission spéciale sur l'élection présidentielle en Guinée avec des reportages, des interventions de notre envoyé spécial sur place à Conakry et les réactions de nos invités: Asmaou Diallo, présidente d'AVIPA (Association des victimes, parents et amis du 28 septembre), Tirmiziou Diallo, professeur de sociologie et d'ethnologie à la retraite et Ahmed Diémé, docteur en sciences de l'information et de la communication qui tient un bureau de consulting sur le Sahel en Allemagne.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !