1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Archives Afrique

Vote en Sierra Leone pour consolider la démocratie

Les Sierra-Léonais ont voté en masse samedi pour élire leurs députés et leur président. Ce sont les troisièmes élections depuis la fin de la guerre civile en 2002.

Les derniers meetings de campagne ont pris fin jeudi. Au siège du principal parti d'opposition, SLPP, des milliers de partisans du principal parti d'opposition sont rassemblés pour apporter leur soutien. Leurs T-shirts sont de couleur verte, tout comme leurs visages peints.

Le SLPP veut innover

Sierra Leone Wahlkampf 1

Partisans du SLPP à Freetown

Le Secrétaire général du parti, Sulaiman Banja Tejan-Sie, avocat américain devenu politicien, dire vouloir faire mieux que le président actuel, Ernest Bai Koroma :

« Il a fait du développement des infrastructures sa priorité, à un moment ou c'est l'emploi des jeunes qui aurait dû être la priorité numéro un. Aujourd'hui, nous proposons aux Sierra-Léonais une nouvelle direction. Nous allons avant tout lutter contre le chômage des jeunes, et mettre l'accent sur l'éducation, la santé et les services sociaux. »

En Sierra Leone, tous n'épousent pas les propos de Tejan-Sie. Dans les rues animées de Freetown, la capitale du pays, la couleur prédominante est le rouge - la couleur de l'APC, le parti du président Koroma. Un citoyen sierra leonais affirme que « Le gouvernement fait des efforts dans le domaine de la construction des routes » et un autre pense que « Le gouvernement a été très actif dans des projets de développement à travers le pays. »

L'élection de 2007 avait vu la victoire d'Ernest Koroma

L'élection de 2007 avait vu la victoire d'Ernest Koroma

L'APC veut moderniser le pays

En effet, durant son mandat, Ernest Koroma a permis la réfection, la construction de centaines de routes et d'une centrale hydroélectrique. Il travaille aussi à la modernisation du secteur minier. Toutefois, près de 80 pour cent des Sierra Léonais vivent toujours sous le seuil de pauvreté, même si le gouvernement affirme qu'il fait des efforts pour que cela change. Pour Cornelius Derveaux, rédacteur en chef du journal du parti APC :

« C'est le secteur privé qui permet la création d'emploi. Donc ce que nous faisons, c'est créer un environnement favorable dans le secteur privé afin d'attirer les investisseurs étrangers. »

Dans les rues de Freetown, la plupart des gens s'attendent à une course serrée entre le président Koroma et son principal challenger, Julius Madaa Bio. Mais avec la pauvreté et le faible taux de scolarisation, le vainqueur aura fort à faire.