Voici la répartition des postes ministériels dans le prochain gouvernement fédéral | Vu d′Allemagne | DW | 08.02.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Voici la répartition des postes ministériels dans le prochain gouvernement fédéral

Les éditorialistes allemands s'intéressent  tous à la répartition des postes ministériels entre le trio Angela Merkel, Hörst Seehofer et Martin Schulz. 

Ainsi, selon le quotidien barvarois qui publie la liste probable de chaque ministre du prochain gouvernement, le SPD conserverait les ministères clés du Travail, des Finances et des Affaires étrangères. C'est le chef du SPD, le pro-européen, Martin Schulz qui devrait - sans aucun doute - conduire la diplomatie allemande. 

Avec une demi douzaine de ministères aussi importants que stratégiques dont le ministère de la Famille et la vice chancelérie, le SPD ne devrait pas se plaindre écrit Süddeutsche Zeitung. Même chose pour la CSU, l'allié traditionnel de la CDU, qui obtiendrait le ministère très stratégique de l'intérieur avec à sa tête Hörst Seehofer, lui aussi chef de parti. La CSU garderait aussi la main sur le ministère de la Coopération internationale et celui des Transports souligne le journal Frankfuter Allgmeine Zeitung.

Le trio Merkel, Seehofer et Schulz à Berlin

Le trio Merkel, Hörst Seehofer et Martin Schulz à Berlin

La FAZ s'interroge cependant sur ce qu'à gagné Angela Merkel en déhors du ministère de la Défense. La CDU garderait certes cinq autres ministères mais le parti de la chancelière perd  le contrôle des ministères stratégiques comme les finances. Ce qui signifie que Angela Merkel doit des explications aux militants de la CDU rapporte la FAZ. 

Dans les colonnes du journal Süddeutsche Zeitung, on peut également lire que les militants de la CDU trouverait la chancelière assez clémente dans les négociations politiques avec le SPD. Une attitude qui ferait mal à beaucoup de cadres de la CDU.

Merkel sent la colère monter dans ses rangs

L'accord de gouvernement avec les sociaux-démocrates passe mal chez de nombreux conservateurs allemands pour lesquels trop de concessions ont été faites au nom d'un quatrième mandat pour Angela Merkel. "La composition du gouvernement est une erreur politique", adéclaré le député de la CDU Christian von Stetten sur la télévision publique ARD. Il est rare d'entendre une critique aussi clairement formulée au sein de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), où la culture de la confrontation publique est -contrairement au SPD- peu répandue.

Le journal Tageszeitung revient aussi sur les frustations au sein du parti des sociaux démocratiques notamment avec le tweet de Kevin Kühnert. Le jeune parole parole des anti grande coalition au sein du SPD a écrit : " Non à la grande coalition, veut dire aussi, non au style politique actuel".

Même si le journal ne commente pas ces propos, en revanche, la Taz explique qu'il vaut mieux mal gouverner que de ne pas gouverner.   

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !