Vivre à Ilmenau : culture universitaire et le plein de nature | Allemagne | DW | 04.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Vivre à Ilmenau : culture universitaire et le plein de nature

La vie culturelle d’Ilmenau atteint très vite son point culminant. Mais sur le campus, la fête continue et, s’il le faut, on prend le train pour Erfurt.

Les ruelles du centre-ville et les fassades colorées invitent à la flânerie.

Les ruelles du centre-ville et les fassades colorées invitent à la flânerie

Au premier abord, Ilmenau ne semble pas vraiment être la ville des mille et une possibilités. L’offre culturelle est modeste, la vie nocturne ne l’est pas moins. Mais pourquoi en irait-il autrement dans une aussi petite ville ? Pourtant, « Ilm-Town » comme on l’appelle ici, n’est pas dépourvue d’atouts : un cinéma, un café avec de la bonne musique, la patinoire. Et une fois par an, l’univers du jazz se retrouve ici dans le cadre des « Ilmenauer Jazztagen » (les Journées du jazz d’Ilmenau).

Portrait du poète et écrivain Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) à l'âge de 79 ans.

Portrait du poète et écrivain Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) à l'âge de 79 ans

En outre, le nom de Johann Wolfgang von Goethe est omniprésent. Ce poète et auteur de renommée universelle est tombé amoureux de la ville et, aujourd’hui, celle-ci le lui rend au centuple avec de multiples attentions. Où a-t-il déjeuné, qui a-t-il rencontré, où a-t-il dormi ? Toutes ces questions trouvent leur réponse au « Goethe-Museum » (Musée Goethe) sur la place du marché. C’est ici aussi que commence un chemin de randonnée, dédié bien évidemment au plus grand des poètes allemands. Plus de 20 kilomètres, par monts et par vaux, pour découvrir les environs qui, en leur temps, ont également enthousiasmé le grand homme. Au bout de six à huit heures, on sait alors vraiment tout ce qu’il faut savoir sur le poète et ses muses.

Quatre clubs et un café

La lumière et les couleurs à l'honneur à Ilmenau avec l'exposition rouge.vert.bleu.

La lumière et les couleurs à l'honneur à Ilmenau avec l'exposition "rouge.vert.bleu"

Au-delà des grands hommes et des petits cafés, le guide culturel désigne très vite le campus. C’est ici, sur l’Ehrenberg, que se déroule la vie hors des amphis. C’est là que les foyers d’étudiants font la fête, qu’on se retrouve autour d’une bonne bière ou pour une bonne discussion dans l’un des quatre clubs d’étudiants, installés dans les caves des foyers. Pour les distinguer, ils ont tout simplement été baptisés selon les blocs auquel ils appartiennent : « BC », « BD », « BH » et « BI ». Ici, « B » signifie « Bloc ». Depuis des décennies, ils sont parfaits pour y faire la fête. En outre, c’est aussi sur le campus que sont organisés des concerts, des soirées dédiées au vin ou aux différentes régions d’Allemagne. Et il n’est pas rare que les DJ amateurs débarquent avec leurs collections personnelles pour faire danser les platines... et les jeunes pendant toute une soirée.

Auparavant, l’après-midi, on aura été au café. Le cinéma de l’université tente également d’apporter l’inspiration avec une programmation ambitieuse. Et puis, le campus abrite aussi une multitude d’initiatives, du club d’amateurs de folklore à celui des aficionados du ballon rond. On n’y voit pas le temps passer ! Pourtant, ici, on est moins distrait qu’ailleurs et on peut apprendre de manière efficace.

L’été, l’Ehrenberg offre encore un atout supplémentaire : tout près de là, derrière les derniers bâtiments des foyers étudiants, des étangs invitent à la détente ou à l’étude. Certes, il est interdit de s’y baigner, mais observer la vie aquatique, le jeu du vent à la surface de l’eau est un plaisir éternellement recommencé. Et les victimes d’une overdose d’idylle peuvent toujours s’évader jusqu’à Erfurt avec la carte semestrielle de la régie des transports publics locaux.

Auteur : Sven Näbrich
Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens