1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Vivre à Halle : un pur confort

Trop excitante pour la province, trop tranquille pour le vaste monde, voici comment on peut résumer la vie à Halle. En termes culinaires, Halle serait synonyme de « cuisine bourgeoise avec une pointe d’exotisme ».

Le centre historique de Halle a été largement épargné par les bombes durant la Seconde Guerre Mondiale.

Le centre historique de Halle a été largement épargné par les bombes durant la Seconde Guerre Mondiale

Comme partout ailleurs, l’étudiant type de Halle habite en colocation, couramment appelée « WG » (Wohngemeinschaft), soit dans la vieille ville, soit dans l’une des huit résidences universitaires. Ici comme ailleurs, les loyers sont modérés, ce qui permet de dépenser ses sous en cafés et autres sorties nocturnes. Après une dure journée de cours ou d’examens, le futur titulaire de Bachelor (licence) ou de Master, rongé par le stress, peut aller se détendre dans l’une des nombreuses ruelles de la vieille ville où trône l’emblème de Halle, le Roter Turm (tour rouge). Haute de 84 mètres, la tour brandit vers le ciel son toit cuivré orné d’une boule dorée. Dans son ombre, les petites rues piétonnes rayonnent vers les quatre points cardinaux, chacune avec sa propre ambiance et son propre charme.

« Kleine Uli » – Grand cinéma

L'île de Peißnitz et le parc Saaleaue, un poumon vert de Halle.

L'île de Peißnitz et le parc Saaleaue, l'un des poumons verts de Halle

La Kleine Ulrichstraße, plus connue sous le nom de « Kleine Uli », est sans doute le meilleur exemple de ces rues à bars et à cafés puisqu’elle est la plus fréquentée. C’est ici qu’on vient pour se montrer, papoter avec quelques copains ou tout simplement pour faire la bringue. Il y en a pour tous les goûts : celui qui trouve ce genre d’activités trop banales peut également flâner dans l’une des galeries d’art du quartier ou faire une petite excursion au Moritzburg, qui est à deux pas. Ce fort, situé au beau milieu de la ville, fut jadis construit pour servir de résidence aux archevêques de Magdebourg. Aujourd’hui, il abrite diverses collections et expositions. Les salles de théâtre du « Neuen » ou du « Thalia-Theater » font la joie des amateurs de culture populaire ou élitiste. Quant aux cinéphiles, ils préfèreront sans doute les petites salles d’arts et d’essai de la vieille ville où sont projetés des films de Godard, Woody Allen ou Fassbinder, et où l’on peut passer une soirée culturelle, boire une bière ou se préparer à son prochain cours.

Let’s groove tonight

Le château baroque de Moritzburg a été construit au XVIIIe s. pour les plaisirs de Frédéric-Auguste Ier de Saxe.

Le château baroque de Moritzburg a été construit au XVIIIe s. pour les plaisirs de Frédéric-Auguste Ier de Saxe

C’est bien beau tout ça. Mais où peut-on, les vendredis et samedis soirs, danser à s’en user la semelle ? Pour ceux qui aiment se perdre dans la masse, il est indispensable de faire un tour au « Easy Schorre », le temple de la musique disco. Si l’on préfère un peu moins de bruit, un peu plus d’individualisme et de créativité, on ira plutôt dans l’un des nombreux clubs de la vieille ville, où se retrouvent d’ailleurs la plupart des étudiants. Par exemple au club indien pop « Druschba », ou au « Zwei-Zimmer-Küche-Bar » (« deux-pièces-cuisine-bar ») qui offre une ambiance de salon, ou encore au « Hühnermanhattan », sorte de centre socioculturel qui propose des manifestations à tendance anarchique. Auriez-vous cru que Halle était aussi hétéroclite ?

Pour se remettre les idées au clair le dimanche, et particulièrement en été, rien de tel que d’aller sur la Peißnitz-Insel. Cette île située au milieu de la Saale est un poumon de nature en pleine ville. Ses prairies et ses arbres sont une invitation à la détente, et pas seulement pour les étudiants.

Auteur : Sven Näbrich

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens